Coronavirus : la situation et nos actions au sein de nos pays d'intervention

Alors que l’épidémie de coronavirus touche l’ensemble de nos pays d’intervention, nos équipes locales sont mobilisées pour soutenir les enfants parrainés et leur famille. Vous le savez, notre association d’aide à l’enfance agit auprès des enfants défavorisés dans 12 pays qui, dans le cadre cette pandémie, ont mis en place des mesures de sensibilisation et de confinement plus ou moins strictes. Découvrez les situations dans chacun de nos pays d’intervention et les actions humanitaires entreprises par nos équipes locales pour assurer leur mission auprès des plus vulnérables.

Coronavirus : la situation et nos actions humanitaires en Asie

Inde

En Inde, des mesures de confinement de toute la population ont été prises jusqu’au 3 mai afin de lutter contre la propagation du coronavirus sur le territoire. De nombreux enfants parrainés ont pu retourner auprès de leur famille, mais un certain nombre d’entre eux continuent d’être pris en charge au sein des Maisons d’enfants de nos partenaires sur place. Les familles rencontrent des difficultés à se procurer des produits alimentaires par manque de moyens. Les travailleurs journaliers se retrouvent particulièrement démunis face à cette crise.

Soutenir les enfants pendant le coronavirusPour les soutenir, certains de nos partenaires mettent en place des transferts de fonds, par voie bancaire, aux familles les plus difficultés. À Tumkur, dans l’Etat du Karnataka, nos équipes distribuent gratuitement plus de 1000 repas par jour aux plus vulnérables. Dans la Rajasthan, les enfants parrainés sont confinés avec leur famille dans leur maison respective. Les enseignants continuent leur enseignement autant qu’ils le peuvent à distance, par téléphone, et surveillent les progrès des élèves. Nos équipes sensibilisent aussi les parents des enfants parrainés aux règles d’hygiènes, par téléphone ou via les réseaux sociaux, essentielles pour combattre le coronavirus. À Pune, tous les enfants parrainés et leur famille vont bien. Nos équipes leur apportent des conseils en termes de santé et effectuent des distributions de produits alimentaires, de matériel d’hygiène et de masques fabriqués avec des draps en coton.  

Vietnam

Au Vietnam, les écoles sont fermées depuis le mois de février et le retour en classe est prévu pour le mois d’avril. Le gouvernement a instauré un plan de confinement de la population, interdisant les rassemblements et recommandant à la population de rester chez elle. Les enfants parrainés sont confinés avec leur famille et sont en bonne santé

Bangladesh

Le Bangladesh a imposé le 26 mars le confinement de ses 168 millions d'habitants. Les écoles et collèges sont actuellement fermés et tous les enfants parrainés sont repartis dans leur village auprès de leur familleLes enfants orphelins ou abandonnés sont restés auprès de nos équipes locales, qui leur assurent un accès à leurs besoins vitaux. Les habitants ont seulement l’autorisation de sortir pour aller chez le médecin, se procurer des médicaments ou des biens de première nécessité. 

Coronavirus : la situation et nos actions humanitaires en Afrique

Madagascar

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, Madagascar avait prolongé les mesures de confinement mises en place pour les trois plus grandes villes de l’Île. Après près d'un mois de confinement, le Gouvernement a annoncé la levée progressive de ces mesures. Les habitants ne pourront toutefois pas sortir de leur ville et le port du masque est désormais obligatoire.  

Depuis le début de l’épidémie, les enfants parrainés et accueillis au sein des villages d’enfants à Antananarivo, la capitale du pays, sont confinés avec nos équipes locales, qui continuent leur mission auprès des enfants vulnérables et les sensibilisent sur les mesures d’hygiène à adopter. 

Mali

Les écoles et les internats sont pour le moment fermés. Le gouvernement malien a décrété des mesures préventives afin de limiter la propagation du coronavirus sur le territoire : interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et instauration d’un couvre-feu entre 21h00 et 5h00 du matin. Les autorités ont également mis en place une campagne de sensibilisation sur les mesures barrières à adopter

Maroc

Le Maroc a mis en place des mesures de confinement et de prévention : fermeture des écoles, des restaurants et des cafés, annulation des évènements sportifs et culturels, des rassemblements. Les sorties sont autorisées uniquement pour acheter des biens de première nécessité, pour des raisons médicales ou pour aller travailler si cela est nécessaire. 

Les enfants parrainés et accueillis au sein des foyers d’hébergement à Casablanca sont confinés avec nos équipes locales, qui leur assurent un accès à l’alimentation et à l’hygiène et les sensibilisent fréquemment sur le Covid 19. Nos équipes sur le terrain interviennent auprès des enfants des rues en distribuant des kits d’hygiène et des ressources alimentaires. Elles apportent également un soutien aux familles isolées et confinées

Les enfants parrainés par notre partenaire l’AMESIP, situé à Casablanca, Rabat et Salé sont tous confinés au sein de leur famille et bénéficient d’un programme scolaire à distance.

Bénin

Les établissements scolaires sont fermés jusqu’au mois de mai et aucun rassemblement communautaire n’est autorisé. Les voyages et les sorties sont également interdits. Un cordon sanitaire a été mis en place au sein des villes les plus exposées où le port du masque est obligatoire (Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra). Toutes personne suspectée d’être contaminée par le coronavirus est immédiatement mise en quarantaine pour une période de 14 jours. 

Burkina Faso

Depuis le mois de mars, les écoles sont fermées au Burkina Faso. Les enfants accueillis au sein de l’orphelinat de Dedougou sont restés confinés avec nos équipes locales, qui continuent de les prendre en charge.  Les régions de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Boromo et Dedougou sont mises en quarantaine. Les rassemblements sont également interdits et les bars et les commerces sont fermés jusqu’à nouvel ordre. 

Sénégal 

Au Sénégal, les écoles sont fermées jusqu’au 4 mai. Pour assurer une continuité pédagogique, nos équipes locales utilisent les réseaux sociaux pour transmettre des exercices aux enfants parrainés. L’Etat d’urgence est prolongé dans tout le pays jusqu’à fin avril et le couvre-feu reste en vigueur de 20h00 à 6h00 du matin. Afin de lutter contre l’épidémie, toutes les personnes testées positives au Covid-19 sont systématiquement hospitalisées. 

Tanzanie

En Tanzanie, les écoles sont fermées et les rassemblements massifs ont été interdits. Le gouvernement ne souhaite pas limiter davantage les libertés sociales de la population. Ainsi, les gares routières et les marchés sont toujours ouverts dans le pays. Les enfants parrainés au sein de notre programme humanitaire sont en bonne santé et le suivi médico-social des enfants et des familles vulnérables continue

Coronavirus : la situation et nos actions humanitaires en Amérique latine

Pérou

Au Pérou, les écoles sont fermées depuis le mois de mars. Pour assurer l’éducation des enfants péruviens, des cours en ligne ont été mis en place à partir du mois d’avril. Le retour en classe est prévu pour le mois de mai. Des mesures de confinement ont été instaurées pour la population ainsi qu’un couvre-feu, de 17h00 à 05h00 du matin. Ces mesures sont pour le moment prévues jusqu’à fin avril.

À Iquitos, au sein de notre Maison d’enfants, une vingtaine d’enfants parrainés sont toujours pris en charge par nos équipes locales. Les enfants parrainés dans le reste du pays sont confinés au sein de leur famille. Les autorités péruviennes ont versé des subventions afin de soutenir les familles vulnérables. Cependant, à l'instar d'Efraín, père de Tamara, parrainée au Pérou, de nombreux Péruviens se retrouvent aujourd'hui sans possibilité de travailler et de dégager des revenus. Pour ces familles, le soutien de notre association, qui continue par des transactions bancaires, est indispensable

Coronavirus : la situation et nos actions humanitaires en Europe de l'Est

Roumanie

Depuis le 16 mars, la Roumanie a instauré l’état d’urgence dans tout le pays, et ce, jusqu’au 14 mai. Comme en France, les écoles et universités sont fermées et il est interdit de quitter son domicile sans attestation sauf pour certains motifs : trajets liés à l’activité professionnelle, achats essentiels, déplacements pour raisons médicales, activités à but humanitaire et associatif, etc. Les bars, cafés, restaurants et centres commerciaux (sauf commerces alimentaires et pharmacies) sont également fermés. Tout regroupement de plus de trois personnes ne vivant pas ensemble est fortement déconseillé.

Nos équipes locales donnent, dans la mesure du possible, des cours à distance aux enfants parrainés. Les enfants accueillis au sein de La Maison d’enfants de Barati continuent d’être pris en charge et nos équipes mettent quotidiennement en place des activités pour les occuper

Parrainer un enfant à l'international        Je soutiens l'association

Témoignages
Soutien_aux_enfants_vulnerables_en_Afrique_association-enfance-coronavirus-afrique

Solange, jeune Burkinabaise soutenue par notre association pendant le confinement

Découvrez le témoignage de Solange, prise en charge par notre association,...


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...