Burkina Faso : nos actions pour aider les enfants durant le confinement

Au Burkina Faso, notre association vient en aide aux enfants les plus démunis notamment grâce au soutien apporté à l'orphelinat Sainte Cécile. La responsable, Sœur Jeanne d’Arc Sawadogo nous parle de l'impact qu'ont eus le coronavirus et le confinement sur le quotidien de ces enfants.

Confinement : aider les enfants orphelins grâce au parrainage international

Parrainer un enfant en Afrique"Je m’appelle Sœur Jeanne d’Arc Sawadogo, je suis la responsable de l’orphelinat Sainte Cécile, qui se trouve dans la Région de la Boucle du Mouhoun , précisément dans la ville de Dédougou. Cette année notre pensionnat a accueilli 53 enfants dont 46 bénéficient du parrainage international. Pour les enfants que nous accueillons, nous les hébergeons, leur offrons un accès à l'éducation ; nous assurons leur alimentation et leur accès aux soins. Habituellement, les enfants bénéficient également d'heures d’études afin de se perfectionner.  Enfin, nos équipes leur permettent de pratiquer des activités : jouer au lido, à la marelle, au ballon... En cette période de confinement, les enfants acceuillis regardent souvent la télévision afin d'avoir des nouvelles du pays et du monde."

"À cause du confinement les écoles ont été fermées depuis le 15 Mars 2020. Les mesures de confinement prises par le gouvernement sont les suivantes : la fermeture des écoles, du préscolaire à l’université, l’arrêt des transports en commun, la mise en quarantaine des villes où il y a des cas confirmés du coronavirus, la fermeture des marchés, les grands rassemblements. Le ministère de la santé a également donné des conseils pour respecter les gestes barrières : le port du cache-nez, se laver les mains avec du savon, éviter de se serrer les mains, garder une distance d’un mètre si vous êtes ensemble, éviter de s’embrasser... Toutes ces mesures ont été prises lorsque deux cas ont été confirmés positif au coronavirus dans le pays."

Protéger les enfants les plus fragiles pendant le confinement

Parrainage international en Afrique"Nous sensibilisons les enfants aux dangers et conséquences du coronavirus et leur expliquons les comportements qu'ils doivent adopter. Notre infirmier n’est pas sur place, mais le dispensaire se situe à côté de l'orphelinat donc si un enfant est malade, nous pouvons lui apporter les soins nécessaires. Au sein de notre foyer, aucun enfant n'a été contaminé par le Covid-19."

"Durant le confinement, nous avons organisé notre emploi du temps avec les enfants parrainés. Après le petit déjeuner, les enfants se mettent en groupe pour faire des exercices et apprendre leurs leçons. Nous continuons à assurer un soutien pédagogique aux enfants les plus vulnérables. Le confinement a changé notre rythme de vie. Les enfants accueillis ne peuvent plus sortir de l’orphelinat. Au début du confinement, nos équipes ont fait des réserves de produits de première nécessité, donc nous sortons très rarement de l'établissement."

"Suite à la fermeture des écoles, de nombreux enfants défavorisés sont privés de cantine scolaire. Au sein de notre foyer, tous les enfants ont accès à trois repas par jours. Les parents des enfants se débrouillent autant qu’ils peuvent pour continuer à travailler, chacun à sa façon. Il ne fait aucun doute que cette crise augmentera le nombre de personnes précaires, la pauvreté continuera de gagner du terrain." 

Parrainer un enfant à l'international        Je soutiens l'association

Témoignages
Soutien_aux_enfants_vulnerables_en_Afrique_association-enfance-coronavirus-afrique

Solange, jeune Burkinabaise soutenue par notre association pendant le confinement

Découvrez le témoignage de Solange, prise en charge par notre association,...


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...