Nos actions humanitaires en Tanzanie

En Tanzanie, nous accompagnons près de 3 000 enfants démunis, orphelins pour la plupart. Nous travaillons en partenariat avec l'association locale Partage Tanzanie. Celle-ci mène un vaste programme de développement, le Victoria Programme, visant l'autonomisation et l'insertion des enfants orphelins et de leur communauté. 

Le victoria programme : un programme global de développement

Fondée il y a 26 ans par le charismatique et engagé Philippe Krynen, l'association Partage Tanzanie s'est implantée dans la région rurale - à l'époque sinistrée par le Sida et la faim - de la Kagera, dans le Nord-ouest de la Tanzanie. Plus de 17 000 citoyens adultes doivent aujourd'hui à l'association d'avoir survécu aux années douloureuses du Sida lorsqu'ils étaient enfants.  

Aujourd'hui, Partage Tanzanie, c'est une ONG de développement global qui agit en faveur des enfants orphelins dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l'habitat, de la scolarité, de la formation, de l'insertion... Répondre aux besoins d'enfants de tous les âges et dans tous les domaines a nécessité la mise en oeuvre d'un ensemble d'interventions ayant pour nom générique le "Victoria Programme".
 

Les principaux projets et actions du Victoria Programme


Le circuit de l'enfant pris en charge dans le Victoria Programme

L'enfant est identifié par les équipes médico-sociales de Partage Tanzanie déployées dans les villages. S'il est orphelin de père et de mère, elles le confient à sa famille (tante, oncle, grand-parents...) pour lui éviter un placement en orphelinat. Pour favoriser l'accueil de l'enfant dans la famille, Partage Tanzanie l'aide financièrement et le prend en charge dans le Victoria Programme. Il est alors assuré d'être accompagné jusqu'à la fin du primaire. S'il échoue à l'admission du secondaire, il est intégré dans le programme de formation agricole, la ferme-école.

Pour les autres, ils poursuivent leur scolarité au collège puis au lycée. S'ils sont admis en études supérieures, Partage Tanzanie, avec l'aide des donateurs de France Parrainages, leur offre des bourses d'études. S'ils ne sont pas admis, alors l'association les accueille dans ses écoles de formation professionelle (couture, hôtellerie-restauration...)  reconnues par le gouvernement.  

Tous les enfants du programme ont droit à des allocations familiales, à une couverture santé, à des réparations de leur habitat, au paiement de leurs frais de scolarité et à une assistance juridique. 
 

Nos priorités d'action pour soutenir partage tanzanie


Favoriser l’insertion des jeunes dans le tissu local

En Tanzanie, 82% des  enfants sont scolarisés en primaire (selon US Aid), mais seulement 56% d'entre eux passent au cycle secondaire. Les chiffres sont encore moins bons dans les régions rurales où nous intervenons. 
Notre priorité consiste ainsi à financer des projets visant l’autonomisation des jeunes et leur insertion dans le tissu socio-économique local

En plus de l'apport de bourses d’étude, nous soutenons le projet de formation agricole des jeunes de 12 à 18 ans en échec scolaire : la ferme-école et son programme d'aide à l'agriculture à domicile qui permet aussi de mener des activités génératrices de revenus. 

 

Nos dernières réalisations aux côtés de partage tanzanie


De nombreux projets visant l’amélioration des conditions de vie et l’autonomisation des enfants et de leur communauté ont été menés ces dernières années en Tanzanie :

  • reconstruction d'urgence des habitations et bâtiments détruits par le séisme de Bukoba en septembre 2016
  • aménagement de sources et de puits,
  • diversification des cultures et de l’élevage,
  • distribution de bourses d'études
  • construction des dortoirs de la ferme-école
  • développement de l’entrepreneuriat local par le microcrédit…

Ces projets ont été financés par le soutien de nos généreux donateurs et mécènes


Témoignages
Enfant_parraine_au_Maroc_Enfant_parraine_au_Maroc

Wiam, ancienne domestique, a retrouvé le chemin de l'école grâce au parrainage

Découvrez l'histoire de Wiam, qui a longtemps été exploitée par la...