Fanny, marraine au Pérou

Fanny parraine le petit Mathéo, issu d'un bidonville de Lima au Pérou. Elle nous raconte son expérience de parrainage et le lien qu'elle entretient avec Mathéo au travers des échanges de courriers et de photos. 
©France Parrainages

Parrainer un enfant, pour aider un enfant des bidonvilles

Je parraine Mathéo, qui est un petit péruvien qui vit dans un bidonville autour de Lima. C’est un petit garçon hyper joyeux, hyper gentil, il est intéressé, il aime surtout les mathématiques. À chaque fois il me raconte qu’il est content parce qu’il a réussi dans cette matière, pas toujours dans les autres mais en tout cas il a l’air content d’aller à l’école, et de l’aide que je peux lui fournir."

"Il s’est acheté une paire de baskets rouges grâce à mon aide, ils ont tous le même uniforme dans leur école, mais pour différencier les classes et les niveaux d’âge, chaque niveau à une couleur de chaussure différente. Lui cette année il a des baskets rouges, et les autres classes ont des bleus, des jaunes, je trouvais ça amusant."
"On échange par des courriers, il m’envoie des petits dessins, c’est hyper mignon, il m’avait fait un sapin de Noël pour me souhaiter un joyeux Noël. Il me raconte un peu sa vie, la vie de sa famille, il m’envoie des photos, notamment celle avec ses fameuses baskets rouges. Il y a différents types de courriers, il y a le contact local, Coronipia qui nous tient au courant des avancées qu’ils peuvent réaliser pour l’ensemble des enfants qui sont parrainés dans ce quartier de Lima. Il y a également de l’association France Parrainages sur ses actions en général, en France, à l’étranger, du point de vue plus global et pas uniquement centré sur la région où vit mon filleul."

"Ce qui est top aussi c’est qu’on a l’opportunité non seulement d’échanger par courrier, mais aussi d’aller à la rencontre de notre filleul, parce que pour lui je suis quand même quelqu’un d’un peu lointain et c’est toujours plus vivant et sympathique de se voir en vrai, donc j’espère que prochainement je pourrai aller à sa rencontre."

Le parrainage, un accompagnement sur le long terme

"J’ai découvert France Parrainages via ma cousine, elle parrainait une petite fille qui avait le même âge que sa fille, ma petite cousine. Elle l’a fait grandir en même temps que sa propre fille, donc les deux petites échangeait, s’écrivait, etc...  Elle m’a vraiment donné confiance dans l’association. Elle avait beaucoup d’échange avec la famille de sa petite africaine, et là justement elle me montrait les dessins, les courriers. Je voyais aussi ma petite cousine qui était toute contente d’avoir une amie à l’autre bout du monde, qu’elle voyait grandir en même temps qu’elle, et qu’elle sentait que c’était un peu aussi grâce à sa famille qu’elle pouvait être accompagnée, aller à l’école."

"C’est vraiment ma cousine qui m’a donné envie, qui m’a convaincu d’être dans cette association pour parrainer un enfant au Pérou, et plus d’accompagner quelqu’un sur le long terme plutôt qu’un don où on a du mal à mesurer l’impact, et où on ne créer pas forcément de lien avec une personne.”
Témoignages
photo_Veronique_marraine_Madagascar

Véronique, marraine à Madagascar

« A Madagascar, les conditions de vie sont pénibles physiquement, moralement....


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...