Parrainez une école et ses élèves en Inde et offrez leur un avenir

En Inde, 18% des filles et 10% des garçons ne savent ni lire, ni écrire, et la malnutrition touche encore un enfant sur deux. Les inégalités sont profondément ancrées dans ce pays où les garçons ont encore plus de valeur que les filles et où les jeunes Indiens issus de milieux ruraux et défavorisés sont discriminés concernant l’accès à l’éducation et la formation. Au Rajasthan, au Nord-Est de l’Inde, l’association indienne Sarthak Manav Kushtashram, partenaire de France Parrainages sur place, prend en charge les enfants les plus démunis afin de leur offrir un accès à l’éducation.

L’école de Langdiawas : une chance de se construire un avenir pour les enfants parrainés

Le village de Langdiawas se situe à une trentaine de kilomètres de Jaipur, la capitale du Rajasthan, au Nord-Est de l’Inde. Dans cette zone isolée, très rurale et aride, les familles sont plus défavorisées que dans le reste de l’Inde, en raison des aléas climatiques qui affectent les récoltes, de leur niveau d’instruction et de services de santé inférieurs à la moyenne nationale. L’école accueille actuellement près de 90 enfants parrainés de la 1ère à la 8ème classe (soit du CP à la 4ème). Elle dispense des cours de mathématiques, d’anglais, d’hindi, de sciences et de sciences sociales.

L'accès à l'éducation, une première pour ces enfants issus d'un milieu rural 

Parrainage d'une école et de ses élèves

Isha, élève à l'école de Langdiawas  

Le programme de développement par la scolarisation a débuté en 2005. Ces enfants sont souvent les premiers de leur famille à aller à l’école. L’admission des élèves se fait sur des critères socio-économiques. La priorité est donnée aux enfants issus des familles les plus défavorisées qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté international (moins de 1,25 USD par jour et par personne). Les filles sont privilégiées pour l’admission, parce qu’elles ont moins facilement accès à l’école que les garçons : 66% des enfants déscolarisés en Inde sont des filles.

Un enseignement de qualité pour les enfants parrainés à l'international

Les élèves sont environ 15 par classe et sont suivis de près par des professeurs qualifiés, contrairement à certaines écoles primaires publiques où le ratio est de 40 élèves par enseignant (Unesco, 2004). Grâce à une action sociale continue auprès des familles, les équipes sur place sont parvenues à les impliquer de plus en plus dans le projet éducatif de l’école. C’est ainsi que la 8ème classe (équivalent de la 4ème en France) a pu être ouverte récemment avec leur accord. Au-delà de la 8ème classe, les enfants sont orientés vers d’autres structures plus éloignées, à Jaipur. Pour le moment, seulement trois élèves par promotion ont les moyens financiers de finir leur scolarité à Jaipur. La qualité de l’enseignement y est largement inférieure, mais c’est à ce jour le seul moyen de leur permettre de poursuivre leur scolarité. C’est pourquoi notre objectif est de créer des classes supérieures en vue d’assurer une scolarité gratuite et de qualité le plus longtemps possible pour ces enfants et de leur assurer un avenir meilleur.

Le parrainage international, un impact humanitaire et éducatif assuré

Votre parrainage a un impact positif réel sur la vie des enfants. Il est essentiel pour permettre à ces enfants d’aller à l’école, au lieu de travailler pour aider leurs parents à subvenir aux besoins de la famille. Il leur permet ainsi de sortir de leur quotidien difficile. Les enfants expriment régulièrement leur joie d’apprendre, mais aussi de retrouver en compagnie des équipes éducatives la liberté de jouer, de chanter et de danser lors des moments de récréation. Les équipes jouent également un rôle important de pédagogie auprès des familles, pour lutter contre la malnutrition, mais aussi pour faire évoluer les mentalités vers plus de considération envers les filles et vers l’abandon du mariage précoce par exemple. Grâce à vos dons, ces jeunes Indien(ne)s ont accès à un environnement serein et à une éducation qui leur permettront de se construire un avenir.

Je parraine l'école de Langdiawas et ses élèves

SARTHAK MANAV KUSHTASHRAM (SMK) accompagne 190 enfants démunis du Rajasthan

Localement, l’école de Langdiawas est gérée par notre partenaire : l’association indienne Sarthak Manav Kushtashram. SMK est une ONG non confessionnelle créée en1997 qui œuvre en faveur des plus démunis dans l’Etat du Rajasthan. Le taux de morbidité étant un des des plus élevés du pays, elle s’est d’abord engagée dans l’éradication de la lèpre au Rajasthan. Puis, avec le recul de la lèpre, les programmes de SMK se sont diversifiés dans le domaine de la santé (réhabilitation des handicapés, des anciens lépreux et lutte contre la tuberculose), l’amélioration de la condition de la femme, la réhabilitation socio-professionnelle, et surtout, pour ce qui nous concerne, la protection et l’éducation des enfants avec le projet Tilak Bal Gurukul. Ceux-ci font généralement face à des difficultés sociales qui les empêchent de grandir dans de bonnes conditions. D’une part, selon SMK, 9 personnes vivent en moyenne dans des logements composés de 2 pièces ; d’autre part, ils sont souvent confrontés aux problèmes d’alcoolisme et de violences des pères de famille. Notre objectif commun est donc de permettre aux enfants issus de ces communautés très pauvres de sortir de ce quotidien parfois pesant, d’accéder à une scolarité gratuite et de qualité pour espérer un avenir meilleur.

Témoignages
fille_exploitee_en_Inde_parrainage-international-enfant-exploite

Shanmu, petite Indienne exploitée devenue responsable d'un orphelinat

Découvrez le témoignage de Shanmu, une petite indienne sauvée du monde...


Belles histoires
travail_des_enfants_enfant-exploite-parrainage-international

La belle histoire de Ksandra, sortie du monde du travail au Maroc

Découvrez la belle histoire de Ksandra, petite Marocaine forcée de travailler...