Ludovic, devenu parrain d'une fille à Madagascar après un voyage sur place

Ludovic, directeur engagé d'une ONG, nous partage son voyage au cœur du parrainage. De la rencontre émouvante de son ami Guillaume avec sa filleule à Madagascar à sa décision de parrainer Claudia, cette histoire illustre l'impact positif du parrainage et son ouverture à de nouvelles cultures. Découvrez son témoignage.

Ludovic, un parrain engagé pour les actions humanitaires à l'international

"Je m’appelle Ludovic, j’ai 46 ans et je suis directeur d'une ONG qui s'appelle Travel With a Mission, dont le but est de favoriser l'engagement citoyen, d'aider les gens à se rendre utiles de différentes façons. On organise notamment différentes missions de volontariat à l'international."

"J'ai un historique déjà avec le parrainage. J’ai une sensibilité du fait que je voyage beaucoup. Mais aussi car ma mère avait déjà parrainé une petite fille au Cambodge, Sofia, que j’avais rencontrée lors d’un tour du monde en stop que j’avais réalisé. C’était un moment fort pour moi à l’époque de pouvoir la rencontrer. Cette expérience m’a sensibilisé à cette cause. Et aujourd’hui, en tant que directeur d'une ONG, je me rends dans de nombreuses zones d’extrême pauvreté, ce qui me sensibilise d’autant plus."

D'un voyage à Madagascar pour un projet humanitaire a une rencontre émouvante

"Ma relation avec France Parrainages est liée à Guillaume, parrain d’une filleule malgache. C'est lui qui m’a fait découvrir l’association. Je suis allé à Madagascar en avril avec lui car nous sommes tous les deux membres du Rotary qui est un club de services, où les gens donnent un peu de leur temps, de leur énergie et de leurs compétences pour aider l'intérêt général."

"Avec Guillaume, nous nous sommes rendus à Madagascar pour inaugurer les projets d'accès à l'eau qu'on avait financés, et puis d'autres projets sur lesquels je travaille avec mon association. Guillaume souhaitait profiter de ce voyage pour rencontrer sa filleule, qu’il parrainait depuis déjà 10 ans et vivait à Analalava, un village très reculé au nord-ouest de Madagascar."

"On est donc partis ensemble, c'était toute une aventure pour arriver là-bas, entre les routes en mauvais état, les routes impraticables et les six heures de bateau. Les premiers moments de notre arrivée étaient assez émouvants. Nous avons été accueillis par le partenaire qui nous a accompagné lors de notre rencontre avec Norsila, la filleule de Guillaume. Ils se sont parlés, et tous les deux avaient les larmes aux yeux. Le partenaire avait aussi du mal à retenir ses larmes, et en définitive j’ai fini par pleurer moi aussi. C'était un beau moment d'émotion parce que ça faisait quand même plusieurs années que Guillaume et sa filleule s’écrivaient."

Un nouvel engagement en tant que parrain à Madagacar

parrain et filleule madagascar parrainage international"Nous avons passé deux jours sur place, tout s’est très bien passé. Après quelques discussions, le partenaire sur place m’a demandé si je ne voulais pas moi aussi devenir parrain d’un enfant, et c’est là que j’ai sauté le pas. J’ai décidé de parrainer Claudia, dont les deux parents sont décédés et qui était en attente d’un parrain ou d’une marraine. Nous avons pu échanger et se voir le reste de notre séjour sur place. Et le jour de notre départ, Claudia et la filleule de Guillaume nous ont accompagnés jusqu'au dernier moment."

"Pour le moment le parrainage est tout nouveau, mais je suis ravi d’avoir fait le choix de parrainer Claudia. J’ai une fille, c’est aussi une ouverture pour elle, ça peut être intéressant de correspondre avec une petite fille malgache. Pour l’instant c’est encore le tout début, il y a eu un échange de lettres et on attend son retour incessamment sous peu."

Parrainez un enfant dans le monde

Témoignages
marraine-international-parrainage-burkina-faso

Myriam marraine au Burkina Faso : "Je voulais offrir à un enfant une chance d'aller à l’école"

Découvrez le récit émouvant de Myriam, marraine depuis 1990 avec France...


Belles histoires
Parrainer_une_fille_a_Madagascar_parrainer-fille-madagascar

Nadia, 18 ans, prise en charge à Madagascar : « je veux devenir cuisinière ! »

Découvrez la belle histoire de Nadia, jeune fille malgache déscolarisée...