Enfants exploités en Inde : "J’ai vu des enfants qui travaillaient dans des fabriques de briques"

Sœur Marie Stella, notre partenaire en Inde du Sud, a croisé le chemin de nombreux enfants exploités. Ouvriers dans des usines à briques, travailleurs sur les marchés ou dans des restaurants, elle raconte leur histoire difficile et les actions des équipes locales pour leur venir en aide.
©France Parrainage

Enfants exploités :  Retirer les enfants du travail forcé

"Nous sortons la nuit pour aller chercher les enfants en cachette"

"Nous prenons en charge 670 enfants. Les situations familiales de ces enfants sont très touchantes parce qu’ils viennent de familles très pauvres. Les parents... surtout le père, ne travaillent pas, ils attendent que la mère travaille et ramène l’argent à la maison. Et ils demandent toujours qu’on lui donne l’argent pour boire, donc il y a toujours la pagaille à la maison. À cause de cela, les enfants entendent toujours les bagarres, ils tapent les mamans..." 

"Les enfants très pauvres travaillent sur les marchés, dans les restaurants et surtout sur la route pour aider à toutes sortes de tâches. J’ai vu des enfants qui travaillent dans des fabriques de briques, je les vois ces enfants. Ils amènent la terre, ils la mixent avec de l’eau et ils aident leurs parents. Je ne sais pas qui a embauché ces enfants. Mais à Bangalore, je sais que nos équipes travaillent avec un groupe de policiers et le gouvernement pour retirer ces enfants des familles qui les exploitent. Il y a des fois où nous sortons la nuit pour aller chercher ces enfants en cachette."

"Une fois que nous avons retiré ces enfants du travail forcé, on leur donne une éducation et on les prépare pour leur avenir. Les enfants, quand on les amène chez nous, il faut commencer par la base.  Ils ne savent absolument rien donc il faut commencer comme à l’école maternelle. Il faut faire petit à petit leur éducation."

"On fait de la pédagogie avec les parents chaque semaine, on visite les familles, on va dans leur maison, et on essaie de parler avec les parents, on les sensibilise."

Le parrainage international : sauver les enfants exploités et leur offrir un avenir 

"Quand les enfants parrainés finissent l’école, ils font les études qu’ils veulent et trouvent un travail "

"J’ai en souvenir trois enfants parrainés d’une famille. L’aîné est à New-York aujourd’hui, il est médecin. Le deuxième garçon de la famille a été envoyé à l’école et travaille maintenant dans la marine. Il voyage dans le monde entier. Leur sœur est quant à elle devenue infirmière à Pondichéry."

"Quand les enfants parrainés finissent l’école, ils font les études qu’ils veulent et trouvent un travail ! C’est une joie et je suis très reconnaissante aux parrains et marraine de France Parrainages."

Parrainer un enfant en Inde      Faire un don à l'association
 

Témoignages
photo_Veronique_marraine_Madagascar

Véronique, marraine à Madagascar

« A Madagascar, les conditions de vie sont pénibles physiquement, moralement....


Belles histoires
Belle_histoire_madacascar_parrainer-fille-afrique

Lucie, jeune fille parrainée à Madagascar, raconte son parcours jusqu’à l’université

Découvrez la belle histoire de Lucie, parrainée à Madagascar, qui raconte...