Valeria et ses parrains : une histoire affective au-delà des frontières

France Parrainages vous présente aujourd'hui la belle histoire de Valeria, 15 ans, qui vit près de Lima, capitale du Pérou. Parrainée depuis l’âge de 4 ans, celle-ci a tenu à livrer son ressenti sur son enfance et sur l’apport du parrainage dans sa vie.

Le parrainage, une relation affective forte

C’est avec beaucoup d’émotions que Valeria évoque tout d’abord sa première marraine, dont elle garde encore de beaux souvenirs : « J'ai eu la possibilité d'être parrainée lorsque j'avais 4 ans. Ma première marraine s'appelait Françoise et, avec elle, j'ai eu une très belle relation. Nous communiquions toujours grâce aux lettres qu'écrivait ma mère, car j'étais trop petite, mais je lui envoyais toujours mes dessins qui l'enchantaient. »

Après la mort de Françoise, sa première marraine, Valeria a eu la chance d’être parrainée à nouveau. Des parrains avec qui elle entretient encore des rapports affectifs forts : « J'ai eu la joie d'avoir comme parrains ceux que j'ai actuellement, à savoir Robert et Elianne. Mes parrains sont pour moi un soutien émotionnel incroyable. Ils sont toujours à l'affût de tout ce qui touche à ma vie. Ils m'ont accompagnée au cours de toutes ces années, non seulement en m'apportant une aide économique, mais aussi avec leurs démonstrations d'affection par l'intermédiaire de leurs lettres. Ils ont pénétré au plus profond de mon cœur et m'ont fait connaître le grand être humain qui habite en chacun d'eux. »

Elianne et Robert, des parrains au grand coeur

Lors de notre rencontre, Valeria insiste sur l’impact positif que ses parrains ont pu avoir dans sa vie et sur sa confiance en elle : « Mon parrain est à la fois si direct et si attentif à tout ce qui concerne mes études et mes résultats, que cela me donne constamment du courage. Ses conseils m'ont aidée à surmonter de nombreuses difficultés. Ma marraine Elianne... son regard est comme celui d'une mère qui est fière de moi et qui est toujours disposée à m'envoyer des phrases d'encouragement et de confiance. Sans aucun doute, je suis privilégiée de les avoir pour parrains et mon rêve est de pouvoir un jour les connaître en personne et de nous asseoir pour discuter de tant de choses qui restent limitées dans notre correspondance. »

Le parrainage, une aide à la scolarité 

Lors de notre entretien, Valeria précise les apports du parrainage sur sa scolarité : « L'aide du parrainage a été très importante dans mes études. Le matériel scolaire ne m'a jamais manqué et j'ai toujours été à jour dans tous les travaux et projets que l'on me demandait à l'école. Cela a aussi été une aide très généreuse pour ma famille, car nous avons traversé des moments très difficiles où ils nous ont tendu la main. En ce qui me concerne, je leur suis immensément reconnaissante, parce que j'ai atteint l'un de mes grands rêves, à savoir entrer dans un collège de prestige, qui obtient de très bons résultats. Et je continue la lutte. Aujourd'hui, j'entre en niveau quatre du secondaire (seconde) ; je suis très heureuse et je sais qu'eux aussi sont fiers de moi. »

Pour conclure, la jeune fille parrainée rend hommage au travail effectué par notre partenaire local sur le terrain et notamment par la Responsable des actions humanitaires, Sœur Olimpia : « Tout au long de ce chemin il y a eu aussi, de façon permanente, Soeur Olimpia, qui se réunit avec tous les filleuls et leur mère, afin d'assurer un suivi des résultats obtenus avec l'aide qu'ils reçoivent du parrainage. Elle est attentive à tous ceux qui sont parrainés. Merci de nous enseigner qu’il ne faut pas nous décourager, car il y a toujours la main d'un parrain qui te dit : "Courage, tu peux y arriver." »

Je parraine un enfant au Pérou

Découvrir d'autres belles histoires > 


Belles histoires
travail_des_enfants_enfant-exploite-parrainage-international

La belle histoire de Ksandra, sortie du monde du travail au Maroc

Découvrez la belle histoire de Ksandra, petite Marocaine forcée de travailler...