Bao Ngan, ancienne filleule au Vietnam devenue enseignante grâce au parrainage international

Bao Ngan est une jeune fille vietnamienne accomplie de 26 ans. Issue d'une famille précaire, en proie aux dettes, elle a pu choisir son avenir grâce au parrainage international. Aujourd'hui enseignante et heureuse de sa vocation, elle témoigne sur son parcours et sur le rôle de ses parrains dans sa vie.

Parrainer un enfant au Vietnam pour favoriser son accès à l'éducation

parrainer une fille en Asie"Je m’appelle Bao Ngan et j’ai 26 ans. Mes parents m’ont adoptée quand j’étais toute petite et m’ont toujours aimée et soutenue. Suite à un accident survenu il y a trois ans, mon père ne peut plus travailler. Il était auparavant électricien. Ma mère travaille encore un peu. Quand j’étais petite, je devais avoir quatre ou cinq ans à l’époque, ma famille avait contracté beaucoup de dettes. Le salaire de ma mère enseignante ne couvrait malheureusement pas toute la créance de ma famille. Mes parents ont décidé de partir à Hô Chi Minh-Ville, au Sud du Vietnam, pour se cacher, de peur d’être rattraper par les créanciers. Nous avons donc repris notre vie à Hô Chi Minh-Ville, mais ce n’était pas facile."

"J’ai été parrainée lorsque j’étais en CE1 et jusqu’à la fin de mes études supérieures. J’écrivais beaucoup à mes parrains, je parlais de mes études et de ma famille. Mes parrains m’ont toujours soutenue lorsque j’avais des difficultés et même lorsque j’ai décidé de changer de voie pour faire les études qui me rendait heureuse. Je leur serais éternellement reconnaissante. Grâce au parrainage international, j’ai été scolarisée de la primaire au lycée à Hậu Nghĩa, une ville située à une trentaine de kilomètres d'Hô Chi Minh-Ville. J’ai ensuite passé un concours pour intégrer une université à Hô Chi Minh-Ville. Après avoir étudié dans le domaine du commerce international, je me suis aperçue que cela ne me convenait pas. Je suis alors retournée à Hậu Nghĩa où j’ai commencé à donner un coup de main à une enseignante au sein d’une école de la ville. C’est à ce moment que j’ai découvert ma vocation. Grâce au soutien sans faille de l’association et de mes parrains, j’ai pu m’inscrire dans une grande école afin d’effectuer une formation de deux ans pour devenir institutrice dans une école maternelle."

Bao Ngan, jeune Vietnamienne démunie devenue autonome grâce au parrainage international

Parrainer une fille au Vietnam"Aujourd’hui, je travaille comme enseignante dans une école maternelle située à Hậu Nghĩa. En parallèle de mon métier d'institutrice, je tiens un petit salon de maquillage à domicile afin de dégager des revenus complémentaires. Je vis aujourd’hui avec mon mari, mes parents et ma petite fille. Grâce au parrainage international, j’ai pu faire des études alors que ma famille était dans une situation particulièrement difficile. Sans l’aide de mes parrains, je n’aurais pas pu aller à l'école, terminer mes études et devenir automne. Je remercie infiniment mes anciens parrains pour tout ce qu'ils ont fait pour moi." 

Parrainez un enfant à Vietnam


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...