Quelles activités faire avec son/sa filleul(e) pendant le confinement ?

Suite aux enseignements tirés lors du premier confinement en mars, et à l’occasion de ce reconfinement national qui doit durer jusqu’au 1er décembre 2020 au moins, France Parrainages a décidé de maintenir les temps de parrainages entre les parrains, marraines et filleul(e)s qui le souhaitent et dans le respect des gestes barrières. Nos équipes de professionnels de l’enfance, qui restent au contact des enfants parrainés, des parents et des parrains de coeur durant cette période, se confient sur l’importance de faire perdurer le lien, peu importe la forme, en présentiel ou en distanciel !

Confinement : privilégier les sorties extérieures entre parrains et filleuls

Parrainer une fille en France« Je conseille vivement aux adolescents et à leurs parrains de se rencontrer pour une activité physique extérieure: jogging, fitness ou simple marche rapide. Ceci en gardant les distances et dans le rayon des 1km du domicile du filleul (le parrain se déplaçant avec son attestation et ses documents France Parrainages). » Antonin, référent parrainage au sein de l’antenne d’Ile-de-France.


« Lorsque les rencontres ne sont pas maintenues en présentiel, nous devons alors voir avec les parrains, parents et établissements comment maintenir le lien durant le confinement et ainsi permettre à l’enfant de comprendre cette « suspension » temporaire ». Je conseille, dès que la météo le permet, de profiter de l’heure de sortie pour aller faire un petit tour avec les filleuls qui souvent sont des enfants qui vivent en appartement. C’est l’automne, un petit ramassage de feuilles peut servir pour une activité au retour de la promenade ! » Sandrine, Référente Parrainages en Picardie.

Petite fille soutenue en France par sa marraine de coeur« Activités manuelles, activités culinaires, jeux de société, jeux en extérieur ou balade en respectant la limitation de temps d’1h et la limite spatiale d’1km. En définitive, France Parrainages encourage à garder un lien régulier, quel que soit sa forme ». Karine, Coordinatrice de France Parrainages Nord.

« Le premier confinement avait été très difficile à vivre, on prend un maximum de précautions, mais c’est un vrai soulagement de pouvoir continuer à recevoir notre filleule ». Marraine dans le Nord.

« Cette décision de se voir ou pas est propre à chacun. Le lien peut être maintenu autrement que physiquement, ce qui est important c’est qu’il y ait toujours un contact tant que c’est expliqué à l’enfant. » Delphine Bodic, Coordinatrice de France Parrainages Nord et de l'antenne du Pas-de-Calais.​

Confinement : faire perdurer le lien à distance entre parrains et filleuls

« Pour les parrains et marraines qui préfèrent suspendre les rencontres le temps du confinement, il convient d’organiser des temps en visio en priorité. Filleul(e)s et parrains et marraines de coeur peuvent mener toutes sortes d'activités par visioconférence, suivant les âges et les centres d'intérêts : activité de dessin ou coloriage en direct pour les plus petits, débat sur un film visionné en amont pour les plus grands ou encore séance de sport pour des ados et des parrains de cœur qui ont le souhait de se dépenser simultanément. Les appels, les messages, et les courriers (envois de dessins par exemple) sont également importants pour garder le lien. » Antonin, référent parrainage au sein de l’antenne d’Ile-de-France.


« Pour les parrains et marraines qui préfèrent garder contact à distance pendant la durée du confinement, nous leurs recommandons d’appeler les parents ou lieu d’accueil afin de pouvoir parler eux-mêmes à leur filleul(e) et les rassurer. Durant le premier confinement, un parrain avait mis en place l’envoi de carte postale via une application qui offrait une carte par semaine, cela lui permettait de faire une carte avec des photos diverses et joindre un petit mot à son filleul. » Sandrine, Référente Parrainages en Picardie.

Témoignages
Aide_aux_enfants_durant_le_confinement_en_France_confinement-enfant-france-association

Daouda, 10 ans, se confie sur le confinement en France et les retrouvailles avec ses parrains

Découvrez le témoignage de Daouda, 10 ans et parrainé en France, sur...


Belles histoires
Accueillir_un_jeune_migrant_a_son_domicile_accueillir-jeune-migrant-isole-domicile

Famille Solidaire : Christian témoigne sur son quotidien avec Ibrahima, jeune migrant isolé

Découvrez la belle histoire qui unit Christian et son épouse Catherine...