France Parrainages décrypte les annonces du gouvernement en faveur des enfants placés

Le 27 janvier dernier, l’émission « Pièces à conviction » diffusait le documentaire « Enfants placés : que fait la république ? », qui mettait en évidence les dysfonctionnements des services de l’Aide Sociale à l’Enfance et leurs conséquences sur les enfants placés en France. Suite à la diffusion de ce reportage, Adrien Taquet, secrétaire en charge de l’Enfance et des Familles annonçait en plateau plusieurs mesures pour améliorer la prise en charge de ces enfants vulnérables. Intissar KOUSSA, Responsable des Actions France au sein de France Parrainages, apporte son éclairage sur les annonces du gouvernement.

Aide Sociale à l’Enfance : des difficultés persistantes et néfastes pour les enfants placés 

Le documentaire « Enfants placés : que fait la république ? » a une nouvelle fois mis en exergue les manquements de l’Aide Sociale à l’Enfance dans sa prise en charge des enfants placés en foyer ou en famille d’accueil. En montrant la dure réalité de certains enfants, le reportage parvient à souligner certaines difficultés récurrentes : le manque de repères affectifs de ces enfants ballotés de foyers en familles d’accueil et la triste réalité des adolescents placés dans des hôtels, sans réelle accompagnement.

Les annonces du gouvernement en faveur de la protection de l’enfance

Adrien Taquet, secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles, était invité sur le plateau de l’émission à la suite de la diffusion du reportage afin d’effectuer des annonces en faveur des enfants placés

L'interdiction du placement des mineurs confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance dans des hôtels

"Le parrainage de proximité peut également être une solution alternative qui permet d’éviter le placement lorsqu’il est envisagé en amont, voire de favoriser une fin de placement en apaisant les tensions au sein de la famille"

" Nous saluons la décision portée par Adrien Taquet d'interdire les placements d'enfants confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance dans des structures non habilitées, telles que des hôtels. Cependant, cette interdiction doit s’accompagner d’une ouverture de nouvelles structures et de moyens accrus, notamment en personnel, pour suivre ces près de 10 000 mineurs*. Le placement en hôtel n’est pas une cause mais une conséquence d’un système déjà saturé, il faut donc s’attaquer à ses causes. En ce sens, le parrainage de proximité peut également être une solution alternative qui permet d’éviter le placement lorsqu’il est envisagé en amont, voire de favoriser une fin de placement en apaisant les tensions au sein de la famille. "

Création d’un fichier national des assistants familiaux

" Cette annonce, qui permet d’éviter les dérives, va dans le bon sens. Une harmonisation au niveau national des agréments permettrait d’empêcher aux familles à qui l’on a retiré, refusé ou suspendu l’agrément, de se tourner vers un autre département ou une autre structure ; on œuvre ainsi en prévention des mauvais traitements ou violences qui peuvent être commis à l’encontre des enfants au sein de ces familles. "

Des contrôles et des normes d'encadrement 

" Nous soutenons la volonté d’harmonisation au niveau national des pratiques et des normes d’encadrement dans les lieux d’accueil en protection de l’enfance. De même, un contrôle annuel obligatoire des établissements par les préfets, ainsi que la mise en place d’un référent indépendant, extérieur à chaque structure, qui puisse être interpelé par un jeune en cas de problème, comme annoncé par Adrien Taquet, sont des mesures qui favoriseraient également la sécurisation des parcours des jeunes placés. Il convient maintenant d’apprécier leur application effective sur le territoire."

L'accompagnement de tous vers l'emploi ou la formation et une allocation de 500 € par mois 

"Le parrainage est une solution innovante qui facilite un accompagnement personnalisé et peut favoriser l’insertion socioprofessionnelle de jeunes sortant de la protection de l’enfance."

Favoriser l'autonomie des enfants placés" Aujourd’hui, on estime que 40% des sans-domicile-fixe de moins de 25 ans en France sont issus de l’Aide Sociale à l’Enfance. Ainsi, un accompagnement de tous les jeunes majeurs sortant de la protection de l’enfance vers l’emploi ou une formation qualifiante, doublé d’une allocation de 500 € par mois lorsqu’ils sont sans solution, sont des mesures indispensables pour favoriser l’inclusion des enfants placés dans la société et éviter les « sorties sèches » du système de protection de l’enfance. Cette dure réalité se traduit aujourd’hui par des centaines de jeunes qui se retrouvent à la rue le jour de leurs 18 ans, faute d’avoir un soutien familial et ne pouvant accéder à un « contrat jeune majeur »**, d’autant plus dans un contexte de crise sanitaire qui exacerbe leur vulnérabilité."

"France Parrainages est fortement engagée dans l’accompagnement vers l’inclusion des jeunes majeurs sortant de la protection de l’enfance dans la société. Le parrainage de proximité est, à cet égard, une solution innovante qui facilite un accompagnement personnalisé et peut favoriser l’insertion socioprofessionnelle de jeunes sortant de la protection de l’enfance."


En savoir plus sur les bienfaits du parrainage pour les enfants placés

* Rapport de l’IGAS : « L’accueil de mineurs protégés dans des structures non autorisées ou habilitées au titre de l'aide sociale à l'enfance »


** Contrat Jeune Majeur : une aide matérielle, financière et un accompagnement de l’ASE qui peuvent aller au-delà de la majorité d’un jeune suivi et être prolongés jusqu’à ses 21 ans, si le dossier du jeune est recevable. Dans les faits, l’accompagnement par les départements est très disparate et le taux de prise en charge en accueil provisoire jeunes majeurs à l’échelle nationale est d’environ 36%.

Témoignages
Parrainer_un_enfant_place__parrainer-enfant-ouverture-sociale

Corinne, marraine d’Enzo, placé en famille d’accueil, raconte ses vacances avec son filleul

Corinne, marraine d'Enzo, se confie sur sa relation avec son filleul et...


Belles histoires

Angélique, marraine de cœur de Léa en France : « Le parrainage apporte à Léa un temps pour elle »

Découvrez le témoignage d’Angélique marraine de Léa depuis plus d’un...