Rose-Marie, marraine de cœur de Noah : "nous nous appelons tous les jours pendant le confinement"

Rose Marie, marraine de Noah, 12 ans, vous raconte comment elle garde le lien avec son filleul malgré la distance lors de cette période de confinement.

Même en confinement, les parrains et marraines sont proches de leur filleul(e)

"J'ai même fait des progrès avec mon téléphone grâce aux nombreux échanges avec Noah." Rose-Marie, marraine de coeur de Noah 

"Je devais passer du temps avec Noah le 14 mars, mais suite à la première allocution du Président annonçant les mesures de confinement, cela n'a pas été possible. Noah a eu du mal à comprendre que je ne puisse pas aller le chercher, j'ai donc pris du temps afin de lui expliquer la situation et le rassurer."

Parrainer un enfant en France"Depuis ces annonces, nous nous appelons régulièrement, je dirai même presque tous les jours. Avec certaines applications de messagerie instantanée, nous pouvons nous voir en vidéo ! J'ai même fait des progrès avec mon téléphone grâce aux nombreux échanges avec Noah. Cette situatione est difficile pour Noah et sa famille. Pour l'occuper, je lui ai suggéré les activités que France Parrainages proposent sur sa page Facebook. Il a également fait un gâteau au chocolat et des crêpes, il m'a même envoyé une photo de ses exploits !.J’ai trouvé également un site de jeux sur internet pour imprimer des coloriages, des puzzles et autres. Ces activités lui permettent de s’occuper en attendant que je puisse le revoir bientôt."

Parrainer un enfant près de chez soi          Je soutiens l'association

Témoignages
Isabel_et_Eduardo_EMA6083-1024x820

Isabel et Eduardo, parrainés par Viviane, sont désormais citoyens français

Viviane, marraine d'Isabel et Eduardo, nous raconte cette histoire de parrainage...


Belles histoires

Marie-Claire, marraine d'un enfant placé : "je ne pouvais plus lui apporter de cadre durant le confinement"

Découvrez la belle histoire de Marie-Claire et de son filleul, qui malgré...