Luttons contre le travail des enfants dans le monde

Dans le monde, 168 millions d'enfants sont forcés de travailler et privés de leur enfance. Un fléau qui touche les enfants que nous soutenons dans plusieurs pays (Madagascar, Inde, Vietnam, Maroc...) Découvrez comment nous agissons concrètement pour retirer les enfants du travail et leur permettre de construire dignement leur avenir. 

Le travail des enfants : un phénomène mondial

Travail des enfants au Bangladesh

Petite fille exploitée dans une usine à briques au Bangladesh

Forcés de travailler, 168 millions d’enfants sont privés de leur enfance et d'éducation. Domestiques, ouvriers dans des usines, agriculteurs, prostitués, soldats… Ces enfants sont déscolarisés et contraints de travailler pour pouvoir survivre. Sous-payés, ils travaillent dans des conditions souvent très difficiles et sont exposés à des risques et des maladies graves.
 
Selon la Convention relative aux droits de l’enfant adopté par l'ONU en 1989 et ratifiée par 191 pays, on reconnait « le droit à l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social. » 
 
Cependant, dans les faits, les enfants sont aujourd'hui encore des millions à être exploités et maltraités dans le cadre d'une activité économique : 
  • 168 millions d’enfants entre 5 et 14 ans travaillent dans le monde. Soit un enfant sur 10.
  • Plus de la moitié d’entre eux sont victimes des pires formes de travail (esclavage, utilisation dans les conflits armés, prostitution, travail dans les mines…).
  • L’Afrique sub-saharienne est la région du monde la plus touchée : 21 % des enfants sont victimes de travail infantile (9,3 % en Asie Pacifique, 8,8 % en Amérique Latine) 
  • Les enfants représentent entre 40 et 50% de toutes les victimes du travail forcé
  • Les enfants travaillant au domicile d’un employeur risquent tout particulièrement d’être victimes d’exploitation et de maltraitance
  • On estime qu’environ 90% des enfants concernés par le travail domestique sont des filles

Sources : Unicef

Quelles sont les causes du travail des enfants ?

  • La législation : dans certains pays, les lois et réglementations interdisant le travail des enfants ne sont pas suffisantes et surtout pas correctement appliquées par les pouvoirs publics.
  • L’absence de système éducatif gratuit, obligatoire et de qualité est également un facteur renforçant le phénomène du travail des enfants.
  • La pauvreté des familles dans certains pays contraint très souvent les enfants à travailler pour subvenir aux besoins du foyer. 
  • Les mentalités, coutumes, pratiques et le faible niveau d'éducation des familles ont également une importance majeure dans l’exploitation des enfants. En sensibilisant les parents et les employeurs aux dangers de ce phénomène et aux bienfaits de l’éducation, on peut réduire le travail des enfants.

Nos actions humanitaires pour lutter contre le travail des enfants

Grâce au parrainage international et à nos programmes humanitaires, nos équipes locales se mobilisent en Inde, au Vietnam, à Madagascar, au Bénin, au Bangladesh et au Maroc pour retirer les enfants du travail, les scolariser et leur offrir une vraie vie d’enfant.

Intervention pour sortir l’enfant du travail et démarches administratives : 

Après avoir identifié les enfants forcés de travailler, nos équipes locales tentent un dialogue et une négociation avec la famille et l'employeur de l'enfant afin de le sortir du travail. En Inde, où on estime à 12% le pourcentage d’enfants qui travaillent, elles sont souvent obligées de récupérer de force l'enfant et de le prendre en charge afin de le protéger d'éventuelles représailles. 
« Nos sœurs travaillent avec un groupe de policiers et du gouvernement pour retirer ces enfants des familles qui les gardent. Il y a des fois où on sort la nuit pour aller chercher ces enfants en cachette. » Sœur Marie Stella, partenaire de France Parrainages en Inde du Sud. Découvrez son témoignage vidéo.

Certains enfants n'ont pas de papier d'identité et ne peuvent ainsi prouver leur identité et leur âge face à une situation d'exploitation. Nos partenaires entreprennent ainsi les démarches administratives nécessaires à l'obtention de certificat de naissance des enfants et de papiers d'identité. 

Hébergement de l’enfant, alimentation et soins :

Dans la plupart de nos programmes, les enfants retirés du travail sont hébergés, nourris et soignés par nos équipes. Si l’enfant ne vit plus au sein de sa famille, nos équipes locales œuvrent alors pour le réinsérer dans sa communauté. À Madagascar, où 23% des enfants sont forcés de travailler, nos équipes locales se rendent dans les rues où les petits Malgaches sont exploités et leur proposent un hébergement en centres d’accueil et d’écoute :
« Dans ce centre, ils auront la possibilité de se laver, de prendre un repas, de jouer avec d’autres enfants et de dormir en sécurité. » Association Les enfants du soleil, partenaire de France Parrainages à Madagascar.

Scolarisation de l’enfant et cours de soutien scolaire : 

Le travail des enfants est un des principaux obstacles à leur éducation. Ainsi, les enfants sortis du travail n’ont souvent jamais eu accès à l’école. Nos partenaires les remettent alors à niveau grâce à des cours de soutien scolaire afin qu’ils puissent réintégrer le cursus classique. Au Maroc par exemple, où près de 9% des enfants travaillent, nos équipes locales scolarisent les enfants au sein de centres d’accueil où ils suivent une éducation non formelle, qui leur permettra plus tard d’intégrer le collège.
Grâce à nos donateurs, l'éducation et la formation professionnelle des enfants est ensuite prise en charge jusqu'à leur autonomie.  
« J’ai pu suivre des cours d’éducation non formelle pour me remettre à niveau. J’ai pu passer par la suite mes examens pour obtenir le diplôme de fin d’étude primaire, et avec le soutien des équipes du centre éducatif et beaucoup de volonté, j’ai réussi à intégrer le collège. » Ksandra, petite Marocaine auparavant exploitée comme domestique. Découvrez son témoignage.

Sensibilisation des familles à l’importance de l’école :

Changer les coutumes et les mentalités est un des éléments les plus importants pour mettre fin au travail des enfants. Pour ce faire, nos équipes sur place font un travail de pédagogie et de sensibilisation auprès des familles, pour leur expliquer les risques encourus par l’enfant qui travaille (maltraitance, accident ménager…) et pour leur faire comprendre l'importance de l'éducation pour briser le cycle de la pauvreté.
 
Témoignages
fille_exploitee_en_Inde_parrainage-international-enfant-exploite

Shanmu, petite Indienne exploitée devenue responsable d'un orphelinat

Découvrez le témoignage de Shanmu, une petite indienne sauvée du monde...


Belles histoires
travail_des_enfants_enfant-exploite-parrainage-international

La belle histoire de Ksandra, sortie du monde du travail au Maroc

Découvrez la belle histoire de Ksandra, petite Marocaine forcée de travailler...