Joëlle et Jacques, parrains en France et à l’international : « Toute rencontre avec son filleul est émouvante ! »

Joëlle et Jacques sont parrain et marraine depuis 15 ans. L’Inde, Madagascar, la France, les deux parrains reviennent sur l’histoire qu’ils entretiennent avec le parrainage et sur l’importance du soutien affectif et éducatif auprès des enfants vulnérables.

Un engagement fort, en France et dans le monde

"Aujourd'hui, nous en sommes à 5 filleuls au total : 4 à l'international et nous avons également eu un filleul en France."
Parrainer une fille en Inde"Nous avons commencé le parrainage suite au tsunami de 2004 en Inde du Sud car nous souhaitions nous engager à long terme. Concernant notre première filleule (2005), son père est mort pendant le tsunami, il était pêcheur. Sa maman a dû élever ses 4 enfants seule, nous l'avons aidée financièrement. Par exemple, l'argent que nous avons envoyé a pu servir à réparer leur toit, abimé pendant la mousson. Notre filleule est devenue institutrice, elle aussi ! Nous sommes fiers de son parcours, ses études, et sa réussite. Nous avons fait 2 voyages pour la voir, aussi émouvants l'un que l'autre."
 
"Nous avons actuellement 3 filleuls à l’international : une filleule en Inde et deux autres enfants parrainés à Madagascar. En effet, comme nous avions déjà 3 filles et que France Parrainages nous a reproposé de parrainer une fille, nous avons décidé d'accepter de la soutenir (elle a un père alcoolique et sa maman se débrouille seule) mais aussi de demander de parrainer un petit garçon. Ce garçon a perdu sa maman, son papa était en prison, et il vit aujourd’hui dans un orphelinat."
 
"Avant l'arrêt des vols internationaux à cause de la pandémie, nous avions des voyages en perspective. Nous savons désormais, pour l'avoir vécu, que les courriers et la relation changent complètement quand nous avons la chance de nous rencontrer. Par exemple, la deuxième fois que nous avons vu notre filleule en Inde, nous n'étions plus des inconnus : nous avons eu des échanges chaleureux. Toute rencontre avec son filleul est émouvante !"
 
"France Parrainages est une association sérieuse, nous l'avons bien vu sur place : la responsable de l'orphelinat nous a montré le cahier de comptabilité qu'elle remplit consciencieusement. Nous avons également reçu une photo de notre filleul à Madagascar, qui nous montrait ce qui a été acheté pour lui grâce à notre don. C'est un réel gage de confiance."

"Nous avons une grande passion pour les enfants, nous avons toujours été engagés pour cette cause formidable, dans l'aide aux devoirs, dans une banque alimentaire au service des bébés... Le parrainage apporte aussi un soutien affectif aux filleuls, et de notre côté, en tant que parrains, on aime recevoir les lettres de nos filleuls dans le monde, voir leur évolution, et même quand les résultats scolaires ne sont pas très bons, ils savent qu'on pense à eux et qu'on les encourage."

Joëlle et Jacques, parrain et marraine de cœur d’un enfant en France : « chez nous, il était chez lui »

"Quand nous habitions dans l'Oise, nous ne voyions que rarement nos petits-enfants. Nous avions envie de parrainer un enfant près de chez nous et de nous occuper de lui le week-end et pendant les vacances. Les équipes de l'association nous ont présenté Christopher, 6 ans, issu d’une famille fragilisée et confié à l’Aide Sociale à l’Enfance."
Parrainer un enfant près de chez vous"Nous avons eu la chance de le parrainer pendant 5 ans et demi. Nous aurions aimé que notre relation dure davantage, car nous nous sommes attachés à lui, mais les circonstances en ont décidé autrement. Nous savons toutefois que notre relation a été très bénéfique pour lui."
"Au début, il rencontrait quelques problèmes de développement, par exemple les sorties provoquaient chez Christopher des crises d'angoisses. Nous l'avons également accompagné sur le volet de l'autonomie, comme sur des questions d'hygiène par exemple. Ce sont deux points sur lesquels nous l'avons aidé à grandir, et même à s'épanouir : au fil du temps, il était de plus en plus en demande de faire des activités, d'aller voir des spectacles... Avec nous il est allé voir Mamma Mia au Mogador, Philippe Candeloro à la Villette et dans plusieurs parcs d'attraction (Saint Paul, Mer de Sable, Disneyland...). Cela le sortait de son quotidien parfois difficile. Je crois qu'à ce moment-là nous étions pour lui un repère, un point de stabilité." 
 
"Notre relation de parrainage lui a apporté beaucoup. Il était très jeune, il avait besoin qu'on s'occupe de lui, je pense que nous avons contribué aux apprentissages fondamentaux du développement de Christopher. Grâce à France Parrainages, il a eu droit au Noël de l'Elysée avec spectacle à l'Olympia et goûter dans la salle des fêtes de l'Elysée (ainsi que la distribution de jouets et friandises)."
 
"Tout cela a été une grande source de fierté pour lui, et il savait qu'il pouvait compter sur quelqu'un, qu'il pouvait avoir confiance en ses parrains de coeur, tout cela lui a apporté beaucoup de choses. Et surtout, avec nous, il a découvert une autre façon de vivre en famille, chez nous il était chez lui, il avait sa chambre. Notre filleul a intégré l'ensemble de notre environnement : il rencontrait tous nos proches et venait aux fêtes avec les voisins et amis. Être accepté, apprécié, et même recevoir de jeunes correspondants de l'étranger : il a découvert tout cela avec nous."
 
"Quand nous avons eu de ses nouvelles par la suite, nous avons appris qu'il faisait des études pour devenir vigile. Pour lui, qui a toujours rêvé de devenir vigile, c'est un beau succès !"

Au-delà du parrainage, l’importance de soutenir l’association

"Faire un don à France Parrainages, c'est apporter un soutien complémentaire : au-delà de soutenir un ou plusieurs enfants, c'est aider également l'association à développer l'ensemble de ses actions auprès des enfants en difficulté. Il est essentiel de soutenir encore plus France Parrainages dans ce contexte de crise, afin qu'elle puisse continuer de développer ses actions de protection de l'enfance plus que jamais nécessaires." 

"Par exemple, à Tranquebar en Inde, les enfants de l'orphelinat vivent tous et toujours dans la même pièce : c'est là qu'ils dorment la nuit, et qu'ils poussent les couvertures pour faire la classe en journée. Chaque don les aide à avoir des conditions de vie décentes. Autre exemple toujours à Tranquebar, en Inde : les fonds collectés ont permis d'équiper l'établissement sur place, notamment en construisant un dispensaire pour soigner les enfants et les familles. Nous soutenons France Parrainages depuis des années car nous avons confiance dans la gestion des dons."

 Je soutiens l'association

Témoignages

Sarah, auparavant forcée de travailler, a retrouvé l’école grâce au parrainage international

Découvrez le quotidien de Sarah, auparavant exploitée et aujourd’hui...


Belles histoires