Gérard, 82 ans, et parrain à l’international depuis plus de 50 ans

Vous le savez, notre association œuvre en faveur des enfants depuis plus de 70 ans. Durant ces nombreuses années, des hommes et des femmes se sont joints à nos côtés pour soutenir les plus vulnérables. C'est notamment le cas de Gérard, 82 ans, parrain au sein de France Parrainages depuis plus de 50 ans. Ayant perdu tous ses proches pendant la Seconde Guerre Mondiale, il se confie aujourd'hui sur son engagement et sur son aide indispensable auprès de ses filleules.

Gérard, sauvé in extremis des wagons de la mort : « On peut agir à notre échelle »

"J'ai 82 ans, j'étais enfant pendant la Seconde Guerre Mondiale. Contrairement à ma famille, j'ai eu la chance de survivre. J'ai ensuite vécu en famille d'accueil. C'est pourquoi je pense que nous avons tous un rôle à jouer pour aider ceux qui n'ont pas la chance d'avoir les mêmes ressources et le même confort que nous. On peut agir à notre échelle."

"Juste après mon mariage avec ma femme Eliette, nous avons eu connaissance de la Guerre du Biafra et c'est ainsi que nous avons voulu aider les enfants en difficulté dans le monde. C'était en 1968. Nous nous sommes naturellement tournés vers France Parrainages. Aujourd'hui ma femme n'est plus là, mais je continue cette aventure en pensant à elle."

Parrainer un enfant à l’international : un soutien indispensable pour les enfants vulnérables

Parrainer un enfant en Afrique"Je parraine actuellement quatre jeunes filles à Madagascar et au Burkina Faso : Marie-Justine, Odilance, Eliane et Bernadette. Je suis en train de leur envoyer des cartes de Noël. J'ai aussi récemment augmenté mon aide mensuelle pour chacune d'elles. Ce soutien est primordial pour leur permettre d’accéder à l’éducation et d’améliorer leurs conditions de vie."

"Pour moi, le parrainage à l'international est une relation affectueuse et scripturale. C'est aussi une ouverture sur le monde. Par exemple, mon petit-fils Elias a 20 ans. Odilance est en fait sa filleule : je voulais qu'il soit sensibilisé à la souffrance des autres, ici et ailleurs. Prochainement, je débuterai le parrainage d'un enfant au Pérou car je parle espagnol et pourrai échanger avec lui dans sa langue maternelle. Après lui, le prochain sera donc mon 10ème filleul ! "

 Je soutiens l'association

Témoignages
Parrainer_un_enfant_au_Vietnam_parrainer-enfant-vietnam-education

Anne, marraine d'un enfant au Vietnam : "un engagement solidaire qui apporte des valeurs"

Découvrez le témoignage d'Anne, qui a décidé de parrainer un enfant...


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...