Épidémie de rougeole à Madagascar : les enfants parrainés en bonne santé

Depuis plusieurs mois, Madagascar est en proie à une épidémie de rougeole, infection virale très contagieuse et parfois mortelle. Cette maladie atteint essentiellement les enfants à partir de l'âge de 5-6 mois et les jeunes adultes. De novembre 2018 à février 2019, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a enregistré près de 80 000 cas de rougeole sur l’Île et 926 décès. Pour éradiquer cette épidémie, le nouveau Président malgache a annoncé la vaccination de tous les enfants de 6 mois à 9 ans. Sœur Marcelle Marie, Responsable des centres de parrainage d'Antsirasira et Befandriana, au Nord-Ouest de l’Île, nous a donné des nouvelles des élèves et des enfants parrainés.

Les enfants parrainés à Madagascar sont en bonne santé

"L’épidémie de rougeole s’est propagée à travers toute l’Île de Madagascar. Dans notre école qui accueille près de 900 élèves, une vingtaine d’enfants sont atteints de la rougeole, mais ne sont pas en danger. Grâce à une sensibilisation et une attention particulière au sein de nos centres de parrainage, les enfants sur lesquels nous avons détécté les premiers symptômes de la maladie ont été immédiatement envoyés à l'hôpital pour y être soignés. On peut dire aujourd'hui que la vie d'aucun enfant parrainé n'est en danger."

"En brousse par contre, où les enfants ne sont pas parrainés et où ils n’ont pas accès à des centres de santé, on dénombre beaucoup de décès. Les symptômes ne sont pas découverts à temps et il est souvent trop tard pour les soigner à l’hôpital."

Une campagne de vaccination nationale pour éradiquer la rougeole

"Les services de santé du gouvernement ont effectué de nombreux contrôles et vaccinations depuis le début de l’épidémie, notamment au sein de notre école. Même si l’Etat a lancé une campagne pour vacciner gratuitement tous les enfants, les Malgaches ne sont pas encore habitués à faire vacciner leurs enfants. La plupart du temps, ils ne connaissent même pas l’utilité du vaccin."

"Malgré l’épidémie, nous continuons à donner les cours aux élèves et enfants parrainés. Au sein de notre école, nous avons pris des mesures de mise en quarantaine pour les enfants encore malades et souffrant afin qu’ils ne contaminent pas les autres. Une fois qu’ils seront guéris, ils reviendront en classe. »

Témoignages
journee_internationale_des_filles__parrainez-une-fille-journee-internationale-des-filles

Maria Emilia, petite Péruvienne accueillie à la Maison de filles

Découvrez l'histoire de Maria Emilia, accueillie avec d'autres petites...


Belles histoires
journee_internationale_des_filles__parrainez-une-fille-journee-internationale-des-filles

Maria Emilia, petite Péruvienne accueillie à la Maison de filles

Découvrez l'histoire de Maria Emilia, accueillie avec d'autres petites...