David, parrain d'une jeune fille dans le monde, se confie sur son engagement

Engagé au sein de France Parrainages depuis plus de 3 ans, David est parrain d'une jeune fille au Bangladesh, qu'il regarde grandir et accompagne dans sa scolarité. Un soutien qui lui permet, notamment grâce aux échanges de lettre avec sa filleule, de voir concrètement son don en action ! Particulièrement impliqué dans la cause de l'enfance, David a souhaité, en plus de son parrainage, adhérer à notre association afin d'aider toujours plus d'enfants ! Découvrez son témoignage et les raisons de son engagement.

David, parrain et adhérent engagé dans la cause de l'enfance 

"Le père de ma filleule est travailleur agricole et malheureusement, il ne dégage pas beaucoup de revenus. Le parrainage est donc essentiel pour assurer l’éducation de sa fille"

Parrainer une fille en Asie"Je m’appelle David, j’habite à Tours, où je suis agent de distribution postale. Depuis 2018, je suis parrain d’une jeune fille avec l’association France Parrainages, à laquelle j’ai également décidé d’adhérer."

"Ma filleule, Alo Rani, vit au Bangladesh, au sein d’un internat pour jeunes filles, dans la ville de Mymensingh, située à une centaine de kilomètres de Dhâkâ, capitale du pays. Elle a la particularité de faire partie d’une ethnie qui disparait lentement, les Tripura. Il s’agit d’une minorité chrétienne, dont un certain nombre de membres vivent en autosubsistance. Alo Rani a aujourd’hui 13 ans, c’est une jeune adolescente."

"C’est une jeune fille joyeuse et travailleuse, qui aime particulièrement la danse. Elle étudie au collège. J’ai reçu quelques lettres manuscrites de sa part, et je peux vous dire qu’elle écrit très bien. À la base, elle ne parlait que la langue de son ethnie, mais elle apprend le Bangali à l’école. Dans ses lettres, elle écrit en Bangali, mais il y a aussi une traduction en Français."

"Le père d’Alo Rani est travailleur agricole, comme beaucoup de Tripura. Malheureusement, il ne dégage pas beaucoup de revenus, environ 5 euros par jour, le parrainage est donc essentiel pour assurer l’éducation de sa fille."

Parrainer un enfant : un soutien scolaire et un échange culturel

"Pour moi, être parrain d’un enfant défavorisé permet vraiment de voir son don en action. Le parrainage c’est concret, on voit l’enfant évoluer et grandir, c’est très gratifiant."

Parrainer une fille en Asie"Le soutien que je lui apporte grâce au parrainage international lui permet de continuer sa scolarité. Mon engagement à ses côtés ne s’arrête pas seulement à l’éducation puisque je fais également quelques dons tous les ans, notamment pour les cadeaux de Noël. Récemment, j’ai reçu quelques photos de ma filleule, elle portait une tunique financée par les dons-cadeaux que j’ai effectué en 2020."

"Je pense aussi que nos échanges de lettre lui apportent beaucoup, c’est toujours enrichissant de dialoguer et d’échanger avec une personne du bout du monde, issu d’une culture complètement différente. Pour moi, être parrain d’un enfant défavorisé permet vraiment de voir son don en action. Le parrainage c’est concret, on voit l’enfant évoluer et grandir, c’est très gratifiant. Au début, je me contentais de dons ponctuels auprès de plus grosses ONG, mais c’était abstrait. Puis, j’ai décidé de parrainer un enfant avec une autre organisation, mais là aussi je n’étais pas vraiment satisfait, il n’y avait quasiment pas de rapport avec l’enfant."

"J’ai donc cherché une autre association, à taille humaine et qui permettait une véritable relation à distance avec un enfant. Je me suis donc dirigé vers France Parrainages, où j’ai découvert la culture des Tripura, dont je n’avais jamais entendu parlé. Cela m’a sensibilisé à une nouvelle culture, et par la même occasion, je pouvais avoir un contact avec un enfant par le biais des correspondances."

"En plus de mon parrainage, je trouvais aussi utile de soutenir l’association. Je suis donc devenu adhérent !"

"Je me suis toujours dit que si je parrainais un enfant, il s’agirait prioritairement d’une fille, car ce sont les premières à être déscolarisées dans le monde et à être victimes de violences. En plus de mon parrainage, je trouvais aussi utile de soutenir l’association. Je suis devenu adhérent et donc membre de l’association et de la communauté de soutiens de France Parrainages."

"Pour moi, il était très important de m’engager auprès des enfants vulnérables. L’enfance est la période où tout se joue. On vit une époque sombre et il est primordial de soutenir les rêves et l’espoir des enfants. L’élément déclencheur de mon engagement fut le conflit en Syrie. Tous ces enfants victimes des bombardements, ça m’a totalement ébranlé. C’est à partir de ce moment-là que j’ai décidé de matérialiser mon engagement et d’agir pour aider les enfants démunis."

Parrainer une fille dans le monde      Je fais un don à l'association


Belles histoires
Parrainer_une_fille_a_Madagascar_parrainer-fille-madagascar

Nadia, 18 ans, prise en charge à Madagascar : « je veux devenir cuisinière ! »

Découvrez la belle histoire de Nadia, jeune fille malgache déscolarisée...