Crise de l'eau en Inde : "Même en payant, nous n'arrivons pas toujours à obtenir de l'eau propre"

Depuis plusieurs semaines, l’Inde est en proie à des vagues de chaleur record, pouvant atteindre 50°C, et à une crise de l’eau sans précédent. Cette pénurie d’eau intervient alors que la mousson se fait toujours attendre, notamment dans le Tamil Nadu au Sud-Est du pays. Un de nos partenaires sur place, qui agit auprès des enfants grâce au parrainage à l’international dans le Tamil Nadu, livre un témoignage édifiant sur la situation actuelle et ses conséquences sur l’éducation des enfants parrainés.

Crise de l'eau en Inde : des facteurs multiples 

Parrainer un enfant « Cette crise de l’eau en Inde est due à la fois au changement climatique et aux activités désastreuses causées par l’homme. Le gouvernement n’a pas préservé la nature et en particulier les arbres et les collines. Les plans d’eau ont été détruits par des bâtiments de bureaux et des habitations. À tout cela s’ajoute l’exploitation souterraine des grandes entreprises, qui a entraîné un asséchement de la nappe phréatique. » 

Les conséquences de la sécheresse sur les enfants parrainés

« La sécheresse et le retard de la mousson provoquent en ce moment une grave crise de l’eau au sein des villages. Dans nos orphelinats et au sein des foyers pour enfants en situation de handicap, tous les puits se sont asséchés. Nous sommes contraints d’acheter de l’eau pour en fournir aux enfants parrainés et leur permettre d’accéder à leurs besoins vitaux. Parfois, nous n’arrivons pas à obtenir de l’eau propre, même en la payant. Le bain des enfants parrainés est alors reporté, ce qui à force pourrait poser des problèmes d’hygiène et de santé. Nous avons même tenté de forer deux nouveaux puits, sans succès. Ces dépenses pour obtenir de l’eau constituent une part de plus en plus importante de notre budget. »

Parrainez un enfant en Inde« Nous attendons toujours la pluie et nous n’en avons encore aucune trace pour le moment, ici dans la Tamil Nadu. Les météorologues prévoient 40% de pluie en moins cette année, ce qui entraînera une nouvelle crise de l’eau. L’agriculture est devenue un échec cuisant et de nombreuses personnes migrent déjà des villages aux villes. De nombreux agriculteurs se suicident à cause du surendettement et de l’échec des récoltes. Lorsque des familles rurales migrent, les enfants sont les plus impactés. Les plus précaires paient pour les erreurs commises par le gouvernement et les entreprises. »

Vagues de chaleurs en Inde : une rentrée scolaire retardée pour les enfants parrainés

« À Pondichéry, nos équipes souffrent également des vagues de chaleur avec des températures bien plus élevées que d’habitude. Cependant, ici les travailleurs sont principalement des employés et ne travaillent pas dans les champs, ni dans l’agriculture. Bien que les conditions de vie restent compliquées avec cette sécheresse, nous dépendons moins de la mousson à Pondichéry que dans le reste du Tamil Nadu, où il y a beaucoup plus de travailleurs agricoles. »

« Les vagues de chaleur ont également eu un impact sur l’éducation des enfants. Alors que la rentrée scolaire devait débuter le 3 juin, celle-ci a été retardée d’une semaine afin d’éviter aux enfants d’assister aux cours sous une chaleur insupportable. Les enfants viendront en cours le samedi durant plusieurs semaines afin de rattraper ce retard et être au même niveau que les autres enfants du pays. » 

Découvrez  nos  actions  humanitaires  en Inde

Témoignages
parrainage_international_au_Benin_parrainez-enfant-benin

"Au Bénin, sans le soutien de l'association, les enfants démunis n'iraient pas à l'école"

Lors de sa mission au Bénin, Emmanuelle, Responsable des parrainages sur...


Belles histoires
Parrainez_un_enfant_au_Benin_parrainez-enfant-afrique

La belle histoire de deux jumelles parrainées au Bénin

Découvrez la belle histoire de Rosine et Rosette, deux jumelles parrainées...