Au Mali, le lait maternisé reste la seule alternative pour un grand nombre de nourrissons

À l’occasion de la Semaine Mondiale de l’Allaitement, France Parrainages rappelle l’importance du lait maternisé dans les zones où les nourrissons ne peuvent bénéficier d’un allaitement maternel au sein.

En matière d’allaitement, France Parrainages s’inscrit dans les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui préconisent l’allaitement au sein exclusif pendant les six premiers mois de l’enfant. Cependant, les conditions de vie et situations personnelles dans certaines régions du monde ne permettent pas toujours au nourrisson d’être allaiter directement par sa mère. C'est le cas par exemple au Mali où France Parrainages et son partenaire local interviennent pour lutter contre la malnutrition infantile. 
 

La situation des familles ne permet pas toujours l'allaitement au sein

Au Mali où 38,5% des enfants sont atteints de malnutrition aigüe et près d’un quart des ménages sont en situation d’insécurité alimentaire, France Parrainages et son partenaire local ont constaté qu’un grand nombre d’enfants de 0 à 1 ans ne pouvaient être allaités directement par leur mère, pour diverses raisons :

  • Lorsque la mère de famille accouche de jumeaux ou de triplés, sa production de lait est alors insuffisante pour pouvoir nourrir ses bébés uniquement grâce à l’allaitement au sein.
  • Lorsque les mères de famille sont des mères adolescentes. Certaines vont alors encore à l’école, les contraignant à laisser leur nourrisson au foyer, sans pouvoir lui donner le sein.
  • Lorsque la mère est décédée. En effet, les partenaires locaux ont constaté un taux élevé de mortalité maternelle au Mali.

Le lait maternisé reste donc pour ces familles la seule alternative pour garder le nourrisson en bonne santé. Or, ces familles vulnérables et dans une situation précaire n’ont pas les moyens financiers d’acheter du lait maternisé, un coût qui représente les trois quart du salaire des familles.
 

la lait maternisé, une alternative pour lutter contre la malnutrition des nourrissons

Dans ce contexte, France Parrainages développe depuis 2011 un projet d’alimentation infantile dans les villes de Ségou, de Niono et de Beleko au Mali. Les équipes locales ont mis en place trois actions complémentaires afin de permettre chaque année à plus de 100 nourrissons de sortir de la malnutrition  :

  • Distribution de lait maternisé aux familles ayant des nourrissons de 0 à 1 an, en état de malnutrition.
  • Suivi de croissance mensuel des bébés : les équipes locales accompagnent la diversification alimentaire des enfants dès 6 mois lorsque la région ne souffre pas d’une pénurie alimentaire. Les enfants sont alors nourris de fruits et légumes en plus du lait maternisé.
  • Promotion des bonnes pratiques en termes d’allaitement maternelle, de diversification alimentaire, des soins à apporter aux enfants, et également en terme de stérilisation de l’eau afin de pouvoir utiliser le lait maternisé sans mettre l’enfant en danger.

Depuis 2011, France Parrainages a permis, grâce à ses généreux donateurs, à plus de 500 nourrissons de bénéficier d’une alimentation adaptée, leur permettant de grandir en bonne santé et dans les meilleures conditions.

Pour nous aider à péréniser ce projet et à continuer de lutter contre la malnutrition infantile au Mali, soutenez-nous par un don.

JE FAIS UN DON POUR CE PROJET

 


Témoignages
Soeur_Myriam_Soeur_Myriam_Responsable_des_programmes_humanitaires_a_Lima_au_Perou

Soeur Myriam raconte le quotidien des enfants à Lima

Lors d'une courte visite au siège de France Parrainages, Soeur Myriam...