À Madagascar, des familles soutenues par le parrainage victimes d'exactions des forces de l'ordre

Récemment, la commune rurale d’Antsakabary et ses alentours, où près de 50 enfants sont parrainés, ont subi la furie d’une quarantaine de policiers venus violenter les habitants et incendier leur habitation.

« Une quarantaine d’autres policiers ont été envoyés sur place pour se venger. Ils ont torturé les gens, ont brûlé des villages entiers »

La Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Saint-Jean de Bassel, association partenaire à Madagascar, a alerté France Parrainages sur des violences commises à l’encontre des familles de la commune et de ses environs par la police nationale malgache. France Parrainages condamne ces actes et lance un appel à don d’urgence pour aider les enfants malgaches parrainés et la population à se relever après ce déchaînement de violence.

Des enfants parrainés traumatisés, des habitants torturés et des maisons incendiées

Tout a commencé avec la mort de deux agents de police corrompus, tués par certains habitants d’Antsabaraky pour des raisons qui restent encore à éclaircir. Selon Sœur Germaine, notre partenaire sur place, la réponse du commissariat de police fut immédiate et sans pitié : « Une quarantaine d’autres policiers ont été envoyés sur place pour se venger. Ils ont torturé les gens, ont brûlé des villages entiers et emmené plusieurs hommes en prison. Les gens se retrouvent aujourd’hui sans rien et l’Etat ne fait rien pour les secourir. »

Les stocks de grain ont été détruits dans les incendies, les habitants et les enfants n’ont désormais plus rien à manger. Chacun est solidaire et donne ce qu’il peut aux victimes : des vêtements, des ustensiles de cuisine, de l’argent… « Au niveau de l’école aussi, nos élèves ont été très touchés et leurs parents ont beaucoup donné », indique Sœur Germaine. Notre partenaire précise que le contexte était déjà défavorable avant ces événements. Après une longue période de sécheresse, les récoltes sont inexistantes et la nourriture est insuffisante pour l’année à venir. En cette saison des pluies où les déplacements sont rendus compliqués, et après le passage du cyclone Enawo qui a fait beaucoup de dégâts, Sœur Germaine nous fait part de ses craintes : « Qu’est-ce que les gens vont devenir ? » 

France Parrainages lance un appel à la solidarité : ensemble, apportons une aide d’urgence aux enfants parrainés et à leur famille. Les fonds collectés contribueront à reconstruire leurs villages, à remplacer ce qu’ils ont perdu dans les incendies (vêtements, biens personnels et matériel agricole) et à faire face à la pénurie de nourriture, accentuée par une longue période de sécheresse et par le cyclone Enawo qui a ravagé les cultures.  

Je fais un don d'urgence pour Madagascar

Découvrir d'autres témoignages >

Témoignages
enfant-mali-a-lecole-france-parrainages

Sœur Ouedraogo, Responsable des actions humanitaires au Mali, se confie sur l'insécurité alimentaire

Découvrez le témoignage de Soeur Ouedraogo, Responsable des programmes...


Belles histoires
enfants-parraines-inde

Marthal : son chemin de l'orphelinat à l'autonomie grâce au parrainage

Marthal, prise en charge dans un orphelinat en Inde, vous raconte son histoire...