Confinement : la difficile prise en charge des enfants placés

Depuis le 16 mars 2020, le Gouvernement a annoncé des mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid 19, résultant à la fermeture de tous les établissements scolaires, de tous les commerces non essentiels à la vie du pays et à des mesures de confinement pour réduire les contacts et les déplacements des Français. Cette période de confinement n’est pas sans conséquence pour les enfants et jeunes confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance.

Epidémie de Coronavirus : les craintes sur la prise en charge des enfants placés

Un manque de moyens humains au sein des foyers de l'Aide Sociale à l'Enfance

Jusqu’au lundi 23 mars, les professionnels du secteur de l’enfance ne bénéficiaient pas du service de garde mis en place par le gouvernement, provoquant ainsi un taux d’absentéisme record des professionnels du secteur atteignant 10 à 20%. Ce manque de moyens humains faisait peser de nombreuses incertitudes quant à la continuité de la prise en charge des enfants placés

Interruption des visites familiales et des temps de parrainage

Les enfants pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance ne peuvent plus voir leur famille durant la période du confinement afin d’éviter une propagation du virus. Les enfants et jeunes n’ont également plus accès aux interventions culturelles et sportives habituelles. Afin de respecter les règles sanitaires mises en place par le Gouvernement, les équipes de nos antennes en France ont suspendu l’ensemble des temps liés au parrainage de proximité, notamment les rencontres entre les parrains, marraines et les enfants parrainés

Fadila, 15 ans, parrainée et placée dans un foyer

Maintenir le lien affectif : une priorité durant le confinement lié au Coronavirus« Fadila est bien encadrée dans son foyer. Elle a 15 ans, elle est assez mature pour comprendre la situation et elle a la chance d’être bien entourée par les éducateurs de son foyer. Cela fait plus de dix jours qu’elle est en confinement avec les autres enfants et jeunes placés. Elle s’était préparée à l’idée de ne pas voir sa mère à cause des mesures du Gouvernement, moralement elle s’était préparée. Cependant, lorsque son foyer lui a annoncé qu’elle ne pourrait pas voir ses parrains de cœur, elle l’a très mal vécu. Rester en confinement pendant six semaines sans famille autour, c’est compliqué. Heureusement, les équipes de son foyer essaient de lui changer les idées et assurent la prise en charge scolaire durant cette période particulière. » Virginie, marraine de Fadila, 15 ans, parrainée et placée en foyer.

Confinement : des familles vulnérables en isolement forcé 

Bien que nécessaire pour éviter la propagation du virus Covid19 sur le territoire, les mesures de confinement prises par le Gouvernement ont pour conséquence d’accentuer l’isolement des familles fragilisées et notamment celles accompagnées par notre association. Désormais confinées et dépourvues d’aide extérieure, de lien social et de temps de répit, les parents que nous accompagnons se retrouvent dans une situation particulièrement précaire

« Tout comme Ninon, de nombreux enfants vivent au sein de familles déjà fragilisées ou en situation de précarité. Cette période est particulièrement difficile pour elles. Les familles en difficultés n’ont plus rien, les enfants n’ont plus accès à la cantine scolaire qui permet de manger pour une somme dérisoire. De plus, de nombreux services qui les aident à lutter contre la précarité sont actuellement à l’arrêt. Je pense que beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de cette situation », Laurie, marraine de Ninon, parrainée en Picardie

Afin de poursuivre notre mission auprès de ces familles et des enfants parrainés, notre association continue de soutenir les acteurs du parrainage pour améliorer leur quotidien et pour maintenir le lien entre les parrains et les enfants parrainés

Témoignages
Thibaut_explique_comment_il_garde_contact_avec_son_filleul_confinement-maintenir-lien-enfants-parrains

Thibaut, parrain de cœur de Mathis : « mon filleul m’envoie des dessins et des mots pendant ce confinement »

Alors que le confinement ne permet plus aux parrains de passer du temps...


Belles histoires

La belle histoire de Florine et Eunice, parrainée en Ille-et-Vilaine

Découvrez la belle histoire de Eunice, 12 ans, et sa marraine Florine,...