Urgence pour les jeunes filles défavorisées de Tumkur en Inde

L'internat de Tumkur, en Inde du Sud, qui héberge et permet la scolarisation de 50 jeunes filles défavorisées doit être urgemment reconstruit pour les accueillir dans de bonnes conditions et en toute sécurité. Le bâtiment délabré a été démoli. Depuis, les jeunes filles sont hébergées dans les salles de classe en attendant que nous puissions reconstruire leur internat.

Un internat qui favorise la scolarisation des filles et lutte contre leur discrimination

Des jeunes filles parrainées et scolarisées au sein de l'internat de Tumkur en en Inde

L'internat de Tumkur, construit en 1967, accueille des jeunes filles défavorisées des districts reculés de la région de Tumkur, particulièrement discriminées par rapport aux garçons, dans l'accès à l'éducation et à leurs droits fondamentaux. 1/4 de ces jeunes filles sont orphelines. 
L'établissement leur permet d’être hébergées, nourries, soignées et d’étudier dans de bonnes conditions au sein de l'école adjacente. Plus qu'un internat, cette structure vise à lutter contre les discriminations dont les filles sont victimes et à favoriser leur scolarisation dans de bonnes conditions. Sans cet internat, la plupart d'entre elles ne pourraient pas être scolarisées. 

 

2 528 filles ont bénéficié d'un accueil au sein de l'établissement. Un accompagnement personnalisé est mis en place par l'équipe encadrante pour faire face aux difficultés d’apprentissage rencontrées par certaines. Des activités extrascolaires sont également proposées (taekwondo, vélo, danse, musique…).

Un établissement délabré, insécure et saturé qui doit être urgemment reconstruit 

Les locaux de l'internat (qui ont plus de 50 ans), rongés par la mousson, étaient totalement délabrés et plus du tout adaptés pour accueillir en toute sécurité des enfants. Ils ont ainsi été démolis. En attendant le nouvel établissement, les jeunes filles dorment et sont hébergées dans les salles de classe de l'école. Il y a donc urgence à reconstruire entièrement le pensionnat. 

En plus de cela, le pensionnat actuel refuse chaque année une douzaine de jeunes filles faute de place. Le nouveau pensionnat doit permettre d'augmenter sa capacité d'accueil afin que davantage de filles puissent être accueillies et scolarisées dans l'école adjacente au pensionnat.

Nos équipes sur place prévoient la construction d'un nouveau bâtiment qui comprendra :

  • 2 dortoirs pour 44 élèves,
  • 1 chambre pour 6 étudiantes de fin du secondaire,
  • 2 chambres pour des jeunes adultes anciens pensionnaires de passage à Tumkur,
  • 5 chambres pour les membres de l’équipe encadrante,
  • 1 chambre d’invités.
  • 1 réfectoire, 1 cuisine, 2 salles de rangement pour la cuisine, 1 grande salle polyvalente, 1 salle de réception en cas de visite des parents, 1 bureau, ainsi que des sanitaires, des salles de rangement des effets personnels des pensionnaires, et des espaces buanderie.

Un projet qui va coûter plus de 200 000€. France Parrainages fait ainsi appel d'urgence à la générosité du public et de ses partenaires pour réunir les fonds nécessaires et permettre le financement de ce nouveau pensionnat.

 
Témoignages

Marylin, ancienne enfant parrainée au Pérou, témoigne des bienfaits du parrainage

Parrainée jusqu'à l'âge de 20 ans, Marylin souhaitait nous parler du...


Belles histoires
Leonie_jeune_fille_parrainee_devenue_autonome_jeune-fille-parrainee-devenue-autonome

Léonie, abandonnée par son père, est aujourd'hui autonome

Découvrez l'émouvante histoire de Léonie, jeune orpheline malgache,...