Jérôme, parrain d'une fille au Bénin : "J'espère que rencontrer ma filleule la motivera à réussir"

Depuis près d'un an, Jérôme soutient Floriane, une jeune Béninoise de 7 ans. En avril dernier, celui-ci a souhaité rencontrer la petite fille avec qui il correspondait depuis plusieurs mois. Très heureux d'avoir pu rencontrer sa filleule et sa famille, il a également pu découvrir les actions humanitaires de notre partenaire sur place et a même participé à certaines missions.

Rencontrer son filleul pour lui montrer son soutien

"J’avais surtout envie de transmettre à quelqu’un"

"Je parraine une fille au Bénin depuis près d'un an. Elle s'appelle Floriane, elle a 7 ans. Lorsque je lui ai rendu visite en avril dernier, c’était la première fois que je partais à sa rencontre. Avant mon séjour, j’avais déjà pu correspondre avec ma filleule, je crois que j’avais envoyé deux lettres. Pour préparer mon départ, j’ai eu l’occasion d’échanger par mail directement avec les responsables du programme humanitaire sur place." 

Parrainez un enfant au Bénin"La raison principale de mon départ était vraiment de pouvoir rencontrer ma filleule pour la première fois, pour établir un contact avec elle. Je voulais qu’elle comprenne mieux mon rôle et le contexte du parrainage international. Ce n’est pas évident à comprendre pour elle, elle est encore petite, elle n’a que 7 ans, cette relation est encore très lointaine pour elle. J’espére aussi que cette rencontre l’aidera à s’impliquer à l’école, la motivera à réussir sa scolarité en voyant le soutien de son parrain de ses propres yeux. Avant de devenir parrain d’un enfant au Bénin, je n’avais jamais tenté le parrainage à l’international. J’avais surtout envie de transmettre à quelqu’un." 

Participer aux missions humanitaires au Bénin 

"Je me suis permis de donner un coup de main aux équipes locales pour ce qui concerne l’agriculture"

Le parrainage à l'international au Bénin"Étant agriculteur, je souhaitais également découvrir l’agriculture béninoise durant ce voyage. J’avais donc pris contact avec la responsable des parrainages au Bénin pour obtenir des contacts afin de visiter des fermes sur place. J’ai découvert, à ma grande surprise, que le programme humanitaire sur place possédait des fermes au sein même des centres de parrainage. Les équipes locales cultivent des fruits et légumes pour les enfants parrainés, j’ai donc pu passer une partie de mon temps à découvrir l’agriculture béninoise."

"Plutôt que de visiter, je me suis permis de donner un coup de main aux équipes locales de l’association pour ce qui concerne l’agriculture. J’ai vraiment mis la main à la pâte en les aidant avec des plantations. De par mon métier, j’avais les compétences pour être utile. Nous avons pu échanger avec les employés de la plantation sur les bonnes pratiques, d’un côté comme de l’autre, c’était un véritable échange, très intéressant." 

De l'importance de scolariser son enfant au Bénin

"J’ai vite compris que sa maman était consciente de l'importance de l'école"

"La rencontre avec ma filleule Floriane s’est très bien déroulée. Je suis parti la voir au sein de sa famille, accompagné des responsables des actions humanitaires. Nous avons été accueillis par sa maman et son oncle, son papa étant décédé. C’est une famille très démunie, ils vivent dans des conditions spartiates, il y a vraiment le strict minimum pour faire à manger. Malgré cette précarité, sa maman m’a offert des cadeaux comme des noix et des produits locaux. Ce sont des personnes extrêmement reconnaissantes et généreuses compte tenu de leurs conditions de vie. La maman de Floriane parle un peu le Français, mais heureusement les équipes étaient à mes côtés pour traduire puisque je ne parlais pas la langue locale. On a passé l’après-midi ensemble avec la petite famille autour d’un repas. Ma filleule était assez intimidée, elle ne voit pas souvent d’étrangers dans son village." 

"Floriane est encore jeune, elle vient à peine de commencer l'école. Je me suis rendu là-bas durant les vacances scolaires, je n’ai donc pas pu visiter l’école ou voir ses professeurs. J’ai cependant pu remarquer que sa maman faisait appel à un répétiteur, qui est une personne qui aide Floriane à faire ses devoirs et à réviser ses leçons. J’ai vite compris que sa maman était consciente de l’importance de l’école et du fait que la poursuite de sa scolarité allait aider sa fille. Elle est très attachée à son éducation. Sachant que c’est une famille avec très peu de moyens financiers, j’ai été très touché par le geste de sa maman. J’ai donc décidé de prendre en charge ce répétiteur durant le reste de l’année." 

Je parraine une fille au Bénin

Témoignages
journee_internationale_des_filles__parrainez-une-fille-journee-internationale-des-filles

Maria Emilia, petite Péruvienne accueillie à la Maison de filles

Découvrez l'histoire de Maria Emilia, accueillie avec d'autres petites...


Belles histoires
parrainez_une_fille_en_Inde_rentree-scolaire-parrainage-international

Renu, orpheline indienne sauvée par le parrainage international

Découvrez l'histoire de Renu, petite orpheline indienne qui peut aujourd'hui...