Catherine, ancienne enfant parrainée au Burkina Faso, est devenue institutrice

Catherine a été parrainée par Daniel depuis son entrée en classe de 5e et jusqu'à la fin de ses études et son autonomie. Orpheline depuis l'âge de huit ans, la jeune fille se confie sur son difficile accès à l'éducation et sur l'importance du parrainage international pour y accéder dans la durée.

Parrainer un enfant : un accès garanti à l'éducation  

"Ma tante faisait tout pour joindre les deux bouts, elle s'épuisait à trouver de l'argent pour subvenir à nos besoins vitaux."

"Je ne saurais vous raconter mon histoire sans au préalable penser très profondément à mon papa chéri et mon parrain qui m'a épaulée et soutenue jusqu'à ce que je devienne une adulte épanouie. Il m'a beaucoup aidée, car depuis toute petite, je suis orpheline : ma maman Rosalie est partie quand j'avais trois ans et mon papa Francis lorsque j'étais en classe de CE2, à huit ans."

"C'est alors ma tante Pascaline qui nous a accueillie avec mes trois autres soeurs, en plus de ses enfants et d'autres cousins, pour s'occuper de nous tous. Elle devait prendre en charge nos besoins vitaux, notre éducation et notre scolarité à chaque rentrée. C'était très difficile pour elle, ma tante faisait tout pour joindre les deux bouts. Les années scolaires au primaire ne furent pas simples pour moi. Mais j'ai réussi à obtenir mon Certificat d'Etudes Primaire (CEP), pour entrer dans le secondaire."

"Une autre vie devait alors commencer pour moi. Mais la première année du secondaire fut encore pire que mes années de primaire parce que les frais de scolarité étaient très élevés. On m'a renvoyée à la maison à la fin de l'année car le reste de ma scolarité n'était pas payée. Ma tante s'épuisait à trouver de l'argent pour subvenir à nos besoins. La nourriture et les vêtements devenaient de plus en plus rares."

L'aide précieuse du parrainage pour devenir autonome 

"Grâce à l'aide de mon parrain, j'ai pu reprendre et continuer mes études jusqu'au Baccalauréat."

Parrainez un enfant au Burkina Faso"C'est ainsi que ma tante a commencé à frapper aux portes, à demander de l'aide à des personnes de bonne volonté, à des associations agissant pour l'éducation. C'est à ce moment qu'elle a entendu parler d'une association de parrainage d'enfants. Elle est alors allée voir ses équipes locales pour leur faire part de ses difficultés. Elles ont pris mon dossier : j'ai eu la chance d'être choisie par Daniel alors qu'il voulait parrainer un enfant à l'international ! Une fois encore, merci à lui. Grâce à l'aide de mon parrain, j'ai pu continuer mes études jusqu'au Baccalauréat."

"Après cela, j'ai effectué une formation d'enseignante à l'Ecole Nationale des Enseignants du Primaire (ENEP), toujours avec le soutien de mon parrain. Et là, j'ai décroché mon Certificat Elémentaire d'Aptitude Pédagogique ! Aujourd'hui, je suis devenue institutrice et je débute ma troisième année d'enseignement auprès des enfants démunis."

Je parraine un enfant au Burkina Faso

Témoignages
journee_internationale_des_filles__parrainez-une-fille-journee-internationale-des-filles

Maria Emilia, petite Péruvienne accueillie à la Maison de filles

Découvrez l'histoire de Maria Emilia, accueillie avec d'autres petites...


Belles histoires
journee_internationale_des_filles__parrainez-une-fille-journee-internationale-des-filles

Maria Emilia, petite Péruvienne accueillie à la Maison de filles

Découvrez l'histoire de Maria Emilia, accueillie avec d'autres petites...