Anne-Marie, marraine au Pérou

Marraine depuis de longues années, Anne-Marie se mobilise également à nos côtés bénévolement. Découvrez son témoignage plein d'énergie et d'enthousiasme.

Pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

Je suis professeur d’espagnol à la retraite. J’ai commencé à parrainer avec mes élèves du collège car je voulais leur montrer l’utilité de la langue espagnole dans les relations interculturelles.  Mon point de départ est donc le Pérou.
Savez-vous que Sonia, ma première filleule a aujourd’hui 40 ans et est infirmière aux Etats-Unis ?! Je suis fière de tous les efforts qu’elle a fournis pour en arriver là !
Je traduis aussi bénévolement les lettres entre parrains et filleuls et, depuis l’an dernier, je me mobilise dans le Rhône pour donner envie à d’autres de vivre cette belle expérience humaine qu’est le parrainage.
 

Avez-vous rendu visite à votre filleule ?

Oui, et  ce fut très émouvant !
Nous avons été extrêmement bien reçus dans le centre scolaire  « Los Caminantes  » avec un programme très riche: échanges avec les enseignants, spectacles, repas partagés, inauguration de salles de classes financées par notre association, etc.  Nous sommes aussi partis dans les bidonvilles – là où travaillent nos équipes locales.  A la fin de ce séjour, j’ai rencontré Marianela, ma filleule de 7 ans, sa famille bien sûr, mes anciens filleuls et leur famille, la responsable des parrainages avec qui j’échange depuis 30 ans… !

 

Qu’avez-vous appris là-bas sur notre organisation et la vie des filleuls ?

J’ai eu la chance de comprendre l’organisation des partenaires locaux. Ce sont des équipes très dévouées, engagées dans la cause de l’enfance et très à l’écoute. Elles sont peu nombreuses et débordées ! Elles se chargent de la gestion de leurs locaux (internat, écoles…) et elles rendent fréquemment visite aux familles et aux filleuls. Elles s’occupent aussi des comptes pour France Parrainages. Elles sont à l’écoute des besoins des familles pour proposer ou non un enfant au parrainage. Elles encadrent très bien les enfants et assurent aussi leur suivi à l’école.

Aller là-bas a donné du sens à mes parrainages et aux actions que je fais bénévolement depuis des années pour nos parrains et leurs filleuls. J’ai compris sur place que jamais mes filleuls n’auraient pu étudier sans mon appui financier, ce qui donne du sens à ce que j’ai entrepris tout ce temps. Le parrainage vaut le coup pour eux et pour moi. J’en ai mesuré l’efficacité !

 

Découvrez d'autres témoignages
Témoignages
Enfant_parraine_au_Maroc_Enfant_parraine_au_Maroc

Wiam, ancienne domestique, a retrouvé le chemin de l'école grâce au parrainage

Découvrez l'histoire de Wiam, qui a longtemps été exploitée par la...


Belles histoires
enfants_rue_inde_P1050156

Grâce au parrainage, Rabbon pourra bientôt réaliser son rêve

Découvrez la belle histoire de Rabbon, jeune Indien parrainé, qui pourra...