Ana Rosario, étudiante et parrainée au Pérou « J'ai cette chance de pouvoir compter sur le soutien de ma marraine pour terminer mes études »

Ana Rosario est une étudiante péruvienne âgée de 29 ans parrainée dans notre association depuis ses 11 ans. Aujourd’hui, elle entretient encore une relation harmonieuse avec Géneviève, sa marraine qui est aussi la mère de son ancien parrain. Avant de bénéficier du soutien de l’association, Ana Rosario et sa famille rencontraient de nombreuses difficultés financières. Grâce au parrainage, elle a pu continuer ses études jusqu’à l’université. Confiante et optimiste, elle évoque son parcours et nous parle de ses rêves.

Le parrainage : un soutien essentiel pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes démunis

"Je m’appelle Ana Rosario, j’ai 29 ans et je vis avec ma famille à Cajamarca au Pérou. Je suis étudiante, je suis actuellement à l’université où je suis des études pour devenir enseignante en primaire. Je suis parrainée depuis l’âge de 11 ans. Au début, j’avais un parrain qui s’appelait Sylvain, mais il a dû arrêté son parrainage, c’est donc sa mère, Geneviève, qui est devenue ma marraine il y a 8 ans déjà !"

"Ma mère a demandé un soutien pour financer mon éducation parce que dans ma famille, nous n’avons pas assez d’argent. Lorsque j'étais petite ma famille traversait des moments difficiles. Ma mère n'avait pas de travail et faisait au mieux pour me donner le meilleur. Comme elle n'arrivait pas à s’en sortir, elle a sollicité l’aide de l’association pour que je puisse continuer mes études et avoir des diplômes. Comme ça, je pourrai trouver un travail !"

"J’ai cette chance de pouvoir compter sur le soutien de ma marraine pour terminer mes études"

Parrainer une fille pour favoriser son éducation"Actuellement, j’ai plusieurs amis et anciens camarades de classe qui n’ont pas pu s’inscrire à l’université après leurs études secondaires. Ils n’ont pas les moyens nécessaires pour continuer leur cursus. Pour le moment, j’ai cette chance de pouvoir compter sur le soutien de ma marraine pour terminer mes études."

"Dans tous les cas, je suis très reconnaissante envers elle. J’ai un sentiment de gratitude vis-à-vis d’elle et de son fils, qui fut mon parrain. Je les remercie pour leur soutien et je leur souhaite plein de bénédictions dans leur vie.  J'aimerais rencontrer ma marraine un jour pour la remercier de son soutien et pour tous les cadeaux de Noël que j’ai reçus. Je veux les toucher, les serrer contre moi pour leur dire merci. Ils m’inspirent beaucoup. Un jour, j’aimerais aussi aider les autres comme ils l’ont fait pour moi."

Devenir enseignante pour offrir les mêmes chances de réussir à tous les enfants

"J’aime beaucoup l’université, c’est un lieu d’échange et de partage du savoir. Lors des travaux pratiques par exemple, nous nous aidons entre camarades. J'ai décidé de devenir enseignante parce que je veux transmettre ma connaissance aux enfants pour qu’ils puissent à leur tour se sentir utile dans la société. Je vais continuer à faire des efforts pour devenir une bonne institutrice. Par-dessus tout, ce que je veux c’est être heureuse et rendre mes élèves heureux en tant qu'enseignante. Je veux participer à la création d’une société qui offre le même respect et les mêmes chances de réussir à tous.

Parrainez une fille dans le monde  Faire un don à l'association

Témoignages
Association_daide_a_lenfance__parrainer-fille-asie-enfance

David, parrain d'une jeune fille dans le monde, se confie sur son engagement

Découvrez le témoignage de David, parrain d'une jeune fille au Bangladesh...


Belles histoires
Parrainer_une_fille_a_Madagascar_parrainer-fille-madagascar

Nadia, 18 ans, prise en charge à Madagascar : « je veux devenir cuisinière ! »

Découvrez la belle histoire de Nadia, jeune fille malgache déscolarisée...