Elections présidentielles : Nos propositions concrètes en faveur des enfants

Alors que le 1er tour des élections présidentielles se déroule dans moins d’une semaine, France Parrainages prend la parole à travers différents collectifs pour porter des propositions concrètes en faveur de l’enfance auprès des candidats. Avec les membres du collectif Cause Majeur ! et de la Dynamique de la Convention aux Actes, France Parrainages a rencontré les équipes de plusieurs candidats à l’élection présidentielle (En Marche, Les Républicains, La France Insoumise) afin de leur présenter nos propositions visant à améliorer la vie des enfants et des jeunes en France.

Création d’un Ministère en charge de l’Enfance et des Familles

Aujourd’hui encore, un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France, soit près de 3 millions d’enfants. Malgré les politiques publiques déployées depuis plusieurs années, ce chiffre n’a pas baissé depuis 10 ans. Les conséquences de la crise sanitaire ont considérablement aggravé ces situations et de nouvelles familles risquent de basculer dans la précarité. Malgré la désignation d’un Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles, les politiques en direction de l’enfance restent peu lisibles, peu visibles, et sont morcelés et cloisonnés au sein de différents ministères.

L’absence de Ministère dédié à l’enfance ne permet pas une approche globale et pluridimensionnelle, alors même que les difficultés rencontrées par les enfants résultent de facteurs divers, multiples et cumulés tels que leurs conditions de vie, les difficultés scolaires, l’accès aux soins…

C’est pourquoi les membres de la Dynamique de la Convention aux Actes militent sur la nécessité de créer un ministère dédié à l’Enfance et à la Jeunesse. Un tel ministère donnerait enfin une importance et une visibilité à l’enfance, ainsi qu’une capacité d’action à la hauteur de l’enjeu. En effet, il faciliterait l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques en faveur des enfants et des jeunes qui soient transversales et intégrées.

En savoir plus sur la création d’un Ministère dédié à l’enfance

Des propositions pour une inclusion pleine et entière des jeunes

En France, plus de 400 000 enfants et jeunes bénéficient d’une mesure d’accompagnement en protection de l’enfance administrative et judiciaire (civile et pénale). A 18 ans, il leur est possible dans certaines conditions de bénéficier d’un accompagnement provisoire jeune majeur·e jusqu’à leurs 21 ans au maximum. Un accompagnement souvent insuffisant et dont les conditions d’octroi sont trop complexes pour leur garantir une insertion pleine, entière et sécurisée dans la société.  

À travers 5 propositions, France Parrainages et le collectif Cause Majeur ! encouragent les candidats à l’élection présidentielle à s’engager davantage envers les enfants et jeunes ayant été accompagnés en protection de l’enfance.

  • Mettre fin aux sorties sèches en créant un droit pour tout jeune sortant de la protection de l’enfance à être accompagné s’il le souhaite 
  • Garantir le même accès à l’accompagnement pour tous les jeunes vulnérables, notamment ceux qui n’ont pas eu de suivi en protection de l’enfance avant 18 ans, les jeunes ayant été en conflit avec la loi, etc. 
  • Créer un vrai projet d’accompagnement à l’âge adulte basé sur différents piliers : accès à un logement stable, à la santé et aux soins, construction sereine d’un parcours professionnel avec une orientation scolaire choisie, accès à la culture et aux loisirs, accès aux droits et aux ressources, accompagnement de professionnels vers l’autonomie, le tout afin de préserver les liens et créer un réseau autour des jeunes.
  • Poursuivre l’accompagnement jusqu’à 25 ans
  • Engagement financier de l’Etat pour soutenir l’action des collectivités territoriales 

En savoir plus sur les propositions en faveur des jeunes et enfants placés

Pour un droit au mentorat 

Membre du Collectif Mentorat, France Parrainages s’engage pour un droit au mentorat et appelle les candidats à l’élection présidentielle à construire les bases d’un droit au mentorat qui doit s’articuler autour de trois publics : les jeunes mentorés, les mentors, les associations de mentorat.

Pour découvrir les propositions et signer l’appel

Je fais un don à l'association

Témoignages

Refus de l’échec scolaire : Loïc, 16 ans, parle du soutien de ses parrains de cœur

Découvrez comment le parrainage de proximité a permis à Loïc, 16 ans,...


Belles histoires

Angélique, marraine de cœur de Léa en France : « Le parrainage apporte à Léa un temps pour elle »

Découvrez le témoignage d’Angélique marraine de Léa depuis plus d’un...