La situation des enfants dans le monde

Extrême pauvreté, analphabétisme, décès prématurés… Selon le nouveau rapport de l’Unicef 2016, c’est ce qui attend les enfants les plus défavorisés du monde d’ici 2030, si l’on ne se préoccupe pas davantage de leur sort.

Des progrés ni egaux ni equitables

Le rapport de l’Unicef 2016, publié fin juin, note d’importants progrès réalisés au cours de ces 25 dernières années, en matière d’éducation, de recul de la pauvreté et de lutte contre la mortalité infantile. Les enfants nés aujourd’hui ont beaucoup moins de risque de vivre dans la pauvreté que ceux qui sont nés au début des années 2000. 

Toutefois, ces progrès ne sont ni égaux ni équitables. Ils n’ont pas permis de réduire les inégalités. Les enfants les plus pauvres ont deux fois plus de chances que les enfants les plus aisés de mourir avant l’âge de cinq ans. En Afrique Subsaharienne, 2 enfants sur 3 vivent actuellement dans l’extrême pauvreté. 
Les enfants restent parmi les 1ères victimes de la pauvreté : près de la moitié des personnes les plus pauvres au monde sont des enfants.


Agir en priorité sur les enfants les plus démunis

Le rapport alerte ainsi sur la nécessité que gouvernements, bailleurs de fonds, entreprises et organisations internationales agissent urgemment et collectivement pour s’attaquer aux inégalités et se concentrer en priorité sur les enfants les plus démunis. Car en l’état, si rien ne change d’ici à 2030 :

  • 70 millions d’enfants décéderont avant leur 5 ans de causes en grande partie évitables
  • 60 millions d’enfants ne seront toujours pas scolarisés
  • 167 millions d’enfants vivront dans l’extrême pauvreté dont 9 sur 10 en Afrique Subsaharienne

 

l'egalité des chances des enfants pour un avenir plus durable et plus equitable

Le rapport explique que si ces inégalités compromettent l’avenir de l’enfant, elles portent aussi atteinte à l’ensemble de la société en perpétuant les cycles intergénérationnels de pauvreté et de disparité.

Pour que le développement de notre planète soit réellement durable, il faut donc briser le cycle de la pauvreté dès l'enfance et permettre aux enfants les plus défavorisés d’accéder aux mêmes chances que les enfants les plus aisés. 

Nous le savons, l’éducation des enfants est l’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la pauvreté, améliorer la santé, promouvoir l’égalité hommes-femmes. Ainsi, en scolarisant un enfant, nous lui donnons les clés pour construire librement son avenir, et nous éclairons toute une communauté qui profite des bienfaits de l'éducation. 

Lorsque nous aidons un enfant à être bien nourri et soigné, nous améliorons ses conditions de vie mais nous réduisons aussi les coûts associés aux troubles de la santé et de la productivité. 

Investir sur l’enfant, c’est construire l’avenir. Offrir les mêmes chances à chaque enfant c’est bâtir un avenir durable, juste et équitable. C'est justement tout l'intérêt du parrainage : en parrainant un enfant défavorisé, vous lui offrez une chance de se construire un avenir libre, d'accéder à l'école et à ses besoins vitaux.

En savoir plus sur le parrainage d'enfants dans le monde avec France Parrainages.